Après le gel... que faire ?

« En avril ne te découvre pas d'un fil »
Le dicton est confirmé encore pour cette année. Les plantes dites « gélives » comme par exemple les fleurs annuelles (bégonias, sauges, œillets d'Inde, impatiens...) ne supportent pas une température en-dessous de 0°C. Il n'y a plus rien à faire ! Mieux vaut renouveler les plantations. Les pieds de tomates plantés sous un tunnel sont aussi mal en point s'ils n'ont pas été protégé par un voile d'hivernage par-dessus. Inutile d'insister, ils repartiront difficilement. Les plantes abritées sous un voile d'hivernage ont mieux résisté au gel. Les pommes de terre gelées vont puiser sur le tubercule et regermer. Les pousses de l'année des arbres et arbustes ont aussi souffert cette semaine : hortensias, buddleias, kakis, kiwis, lierres.... Sans attendre, taillez les rameaux meurtris, ils repartiront avec une floraison réduite. Quant aux arbres fruitiers, les fruits noués risquent de tomber d'ici quelques jours s'il y a un point noir à l'intérieur. Les arbres en bouton devraient s'en sortir. Aucune crainte pour les fraisiers, de nouvelles fleurs seront émises d'ici une semaine.

 

Entretenir un arbuste en pot

Les nouvelles feuilles de vos plantes cultivées en bac sont pâlottes et ne poussent plus. Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'une maladie mais d'une pénurie de nourriture.

Vos plantes ont depuis plusieurs semaines de plus en plus d'appétit. Or sil elles sont sous-alimentées, elles jaunissent et ne se développent plus. En leurs apportant, une nourriture équilibrée, vous les aidez à garder la forme. Selon la taille du pot ou du bac, vous pouvez les rempoter, les surfacer ou les engraisser.

 

 

 

 

Le bon pot
Si votre plante reste à l'extérieur en hiver, assurez-vous que le nouveau pot ou bac soit capable de résister au gel. Aujourd'hui, il existe de jolies pots en fibre de terre qui imitent merveilleusement la terre cuite. Ils s'agit d'une association de ciment, magnésium et tissus de fibre. Ils sont légers tout en étant très solides. Ils résistent au gel, aux chocs et à la corrosion (pas de tâche de rouille sur la terrasse) et ne se déforment pas.
Si l'ancien pot mesure 20 cm de diamètre, il est remplacé par un 25 cm. Un pot de 25 cm passe à 35 cm et un bac de 40 cm est remplacé par un diamètre de 50 à 60 cm.

Rempotez l'arbuste.
Avant de dépoter la plante, arrosez-la copieusement pour l'extraire la motte sans la détériorer. Versez dans le nouveau pot une couche 2 à 3 cm ce billes d'argile pour assurer le drainage (très utile en hiver). Déposez une première couche de terreau. Sortez l'arbuste de l'ancien pot en prenant soin de démêler les racines vers l'extérieur. Comblez le pot avec le nouveau terreau enrichi avec un engrais organique (valeur une poignée) qui assurera une nourriture pendant plusieurs semaines. Tassez autour de la motte en conservant une jauge d'arrosage. Placez une large soucoupe sous le pot. Arrosez copieusement la première fois avec l'eau restante dans la soucoupe. Placez le pot à l'abri des courant-d'air et éviter le plein soleil.

Renouvelez la terre sans le dépoter
Si le rempotage d'un arbuste est impossible car le bac est très grand. Renouvelez le substrat en procédant à un surfaçage. Retirez la terre épuisée en surface à l'aide d'une fourchette sur 5 et 10 cm de profondeur que vous remplacez par un mélange composé de ½ compost et ½ terreau universel ou terre de bruyère pour les rhododendrons.

Enrichissez l'arbuste avec un engrais organique.
Ils sont classés en trois grandes catégories. Les engrais destinés aux plantes de terre de bruyère. Les engrais riches en azote qui font pousser les feuilles comme celles des bambous. Les engrais universels pour tous les arbustes. Ils sont disponibles en liquide ou solide. Liquide, l'engrais s’applique dans l'eau d'arrosage. Solide, l'engrais est sous forme de petits granulés. Il est distribué sur le bac une fois par mois jusqu'à la fin de l'été. Respectez les doses indiquées par le fabricant.


----------------------------------------------

 

Questions

Tailler un kiwi
J'ai un pied mâle et deux pieds femelle de kiwis mais je ne sais pas les tailler. J'ai déjà enlevé des branches mais j'ai peur de me tromper Pouvez-vous m'aider?

L'actinidia pousse sur un support pour grimper et peut couvrir une dizaine de mètres. Dans un premier temps, dirigez les sarments sur un support de telle manière à obtenir une charpentière puis attendez que des branches secondaires se développent afin de les réduire et favoriser la floraison. Une fois implanté, il peut rapporter pendant plus cinquante ans.

Fraisiers non-remontants
Je souhaiterais repiquer des fraisiers non remontants. Que me conseillez ?

Voici une petite sélection de fraisiers non-remontants avec leurs atouts  ; c'est-à-dire qu'ils fructifient une seule fois.
- Elvira : bonne qualité gustative, rendement élevé, convient bien à la culture sous tunnel, peu sensible à la pourriture des fruits.
- Gariguette : bonne fermeté. Rendement moyen, convient bien sous tunnel, peu sensible à la pourriture des fruits.
- Gorella : gros fruit rouge clair, moyennement parfumé, rendement élevé, idéal sous tunnel, éviter terre humide ou sèche
- Sequoia : gros fruit rouge vif brillant, excellente saveur, rendement élevé, peu sensible aux sols calcaires.
- Favette : forme arrondie, couleur rouge vif, très fermes, excellente qualité, rendement moyen, éviter sols calcaires.
- Elsanta : conique, très ferme, bonne qualité gustative et conservation, très productive, peu sensible à la pourriture des fruits.
- Surprise des Halles : arrondie, rouge vif calibre moyen, très parfumée, rendement moyen, sensible au phytophthora
- Belrubi. : Vigoureuse. Fruits : gros (de 20 à 40g), très bonne qualité gustative, très productive, apte congélation, tolérante au calcaire.

FAIRE REFLEURIR UN ANTHURIUM
Il y a 30 ans mes fleurs d'appartement refleurissaient mais depuis plusieurs années elles font seulement de jolies feuilles comme par exemple un anthurium qui je possède depuis septembre. Mes plantes sont dans ma salle à manger éclairée par des portes fenêtres exposées à l'est. Que se passe-t-il ?
J'ai l'impression que vous entretenez trop bien vos plantes. Je suppose que vous les arrosez avant qu'elles aient soifs. Les anthuriums pour refleurir doivent passer par une petite période de repos au début du printemps en freinant les arrosages. Reprenez les arrosages avec une eau tiède une à deux fois par semaine. Apportez un engrais « plante fleurie » après la période de repos (juin) tous les 15 jours. Un anthurium se rempote à la fin de la période de repos en prenant soin de ne jamais enterrer le pied.

 

----------------------------------------------
Planter des griffes d'asperges


Les griffes d'asperge apprécient une terre légère si possible sableuse. Évitez un sol argileux et humide.

1 - Dans une terre préparée plusieurs semaines à l'avance. Creusez une tranchée de 40 cm de largeur sur 30 cm de profondeur et 20 cm dans une terre plus humide.
2 - Dans le fond de la tranchée ameublie, fertilisez avec du compost et un engrais organique.
3 - Au fond de la tranchée, réalisez de petites buttes d'une dizaine de centimètres et positionnez les griffes d'asperge tous les 50 à 80 cm d'écartement dans la ligne et 180 cm entre les rangs.
4 - Couvrez les griffes avec de la terre fine sur 5 cm d'épaisseur.
5 - Comptez 3 ans de culture avant de récolter les premiers turions.

 

----------------------------------------------

Nouveautés

Potager intérieur
Herbie a été conçu pour faire pousser toute l’année différentes variétés de légumes, aromates et autres fleurs. Herbie est un dispositif hydroponique conçu pour une utilisation en intérieur. La technologie « Active Growing Technology » fournit des nutriments et de l’eau oxygénée aux racines des plantes. L’eau stagnante devient très rapidement anaérobique, c’est pourquoi la circulation de l’eau est très importante. De plus, la lampe horticole au spectre de lumière optimal est un facteur important pour la croissance. Les salades et les herbes poussent mieux si la lumière est constamment allumée. Les plantes avec des fleurs ou des fruits doivent être dans le noir au moins 6 heures. La puissance de cette lampe est de 5,5 watts. Si l’appareil est constamment allumé (24H/24, 7J/7), la consommation énergétique mensuelle est d’environ 4 kWh, c’est-à-dire environ 0,5 € selon votre contrat électrique. Herbie Indoor Garden de Tregren

Gants
Lorsqu’ils en ont l’occasion, les enfants aiment malaxer la terre, grimper aux arbres, cueillir des fleurs, se rouler ou courir dans l’herbe… Afin de cultiver leur éveil à la nature et leur apprendre à la respecter, rien ne vaut le jardinage. Une pratique qui exige de s’équiper. Ainsi, pour protéger leurs petites mains, ROSTAING a pensé à eux en créant une ligne spécifique de gants : la collection les Zamis des petits jardiniers. Cette gamme de qualité, ludique et colorée, est idéale pour initier les plus jeunes aux plaisirs du jardinage.
ROSTAING est le pionnier français, créateur et fabricant de gants de protection.

Box des petits jardiniers
L’Hortus Box des petits jardiniers du mois aura les insectes pour thématique alors que la nature se réveille et que le jardin regorge de petites bêtes à mieux connaitre. Après les thématiques des oiseaux du jardin et des plantes fantastiques, cette box permettra aux enfants de s’informer sur les insectes et aux adultes de les aider à comprendre ce monde mystérieux. Hortus Focus, le jardin à 360°, est un concept omnicanal ayant pour objet la transmission de savoir faire inter génération en matière de jardin et de nature. Pour mieux découvrir ce microcosmos, les jardiniers en herbe recevront dans leur box : une boite à insectes, plusieurs éléments pour fabriquer leur hôtel à insectes (tant pour le balcon que le jardin), des graines à planter pour attirer les papillons, un livret pratique, la minute video et , du jardin à l’assiette, une dégustation d’insectes... pour préparer l’avenir ! Hortus Box

 

Kesako


Pétasite officinal

Cette plante vivace est appelée communément chapelière, chapeau du diable, herbe aux teigneux, herbe à peste. Avec de tels noms, le pétasite officinal n'engage pas forcement la sympathie, alors qu'il s'agit d'une plante sauvage médicinale très surprenante. Pétasite vient de petasis, en grec qui désignait sous l'antiquité un chapeau à large bord.
Les fleurs ressemblent (de loin) aux jacinthes et les feuilles (en été) à celles de la rhubarbe. En hiver, la plante disparaît et réapparaît à la mi-mars avec ses fleurs femelles aux longs pédoncules qui pourraient aussi nous faire penser aux orchidées sauvages.

Or la surprise est encore plus grande lorsque les feuilles sortent de terre après les fleurs. Courtoise, elles coiffent les fleurs fécondées. Très cachetières, les feuilles couvrent l'espace anciennement occupé au printemps par de jolies fleurs roses.
Autrefois, les fermières anglaises enveloppaient la motte de beurre avec les larges feuilles en forme de cœur. Plante médicinale, au moyen-âge, elle était considérée comme plante thérapeutique qui était préconisée contre la toux. Attention, elle peut s'avérer toxique, donc s'utilise que sous avis médicale.
Ou pousse le pétasite officinal ?
Il est présent au bord des ruisseaux et dans les zones humides. Ses rhizomes colonisent de vastes espaces capables de maintenir des berges contre l'érosion. Le pétasie officinal est sans aucun doute la plante sauvage de nos régions qui offrent les grandes feuilles dans la nature


----------------------------------------------

 

Questions


PECHER
J'ai planté mon pêcher, il est tous les ans, infesté de cloques malgré des pulvérisations à la bouillie bordelaise. Que faire pour remédier à ce problème ?
La cloque est une déformation qui apparaît sur les feuilles au printemps. Les feuilles se crispent, se recroquevillent, se colorent de rouge et se dessèchent. Le responsable des boursouflures est un champignon microscopique (Taphrina deformans) qui se développe surtout les hivers doux. La contamination est effective au moment du débourrement des bourgeons lorsque le printemps est humide et frais à partir de 7°C ( pendant les giboulées de mars). La contamination s'arrête en générale à partir du mois de mai lorsque le temps se réchauffe. C'est la raison pour laquelle, un pêcher atteint par la cloque en début de saison se retrouve par la suite avec des feuilles saines. Seulement, la cloque endommage les fruits nouvellement noués en début de saison.
Dans l'avenir, préférez des pêchers tardifs (pêche de vigne...) plus résistants à la cloque. En prévention, apportez un engrais organique riche en oligo-éléments ainsi que des pulvérisations au purin d'ortie pour stimuler un renouvellement des feuilles. Évacuez les feuilles cloquées qui jonchent le sol. En automne et au printemps (avant le débourrement des bourgeons) continuez à pulvériser de la bouillies bordelaise à la dose prescrite par le fabricant.

FEUILLES GRILLEES
Ce printemps, plusieurs arbustes ne redémarrent pas (ceanothe à feuillage persistant, lavatère arbustive...) Faut-il les tailler ou attendre qu'ils repartent ?
Si les feuilles sont grillées, noires et que les rameaux se dessèchent. Coupez-les sévèrement de telle manière que de nouvelles poussent repartent à la base. Ceci est vrai pour tous les arbustes à feuillage persistant qui actuellement ont leurs extrémités brûlées par le gel. Les lauriers du Caucase qui souffrent de chlorose sur un terrain calcaire ont particulièrement souffert cet hiver. Rabattez-les sévèrement d'ici le mois d'avril et apportez du compost au pied et engrais organiques pour les faire reverdir. Le chélate de fer est efficace sur le coup mais ne traite pas la chlorose ferrique à long terme.

AGRUME
J'ai entendu dire qu'il n'était pas souhaitable voir nocif de mettre des pelures d’agrumes sur le tas de compost. Qu'en pensez-vous alors qu'on demande aux usagers de composter les déchets organiques

Ne vous laissez pas influencer par cette affirmation qui n'est pas fondée. Certes, elles sont plus longues à se dégrader à cause de l'épaisseur des pelures et leur acidité mais une fois mélangées avec d'autres déchets verts, l'équilibre est vite retrouvé. Certains accusent les pesticides utilisés sur les agrumes alors qu'ils sont moins employés que sur d'autres fruits. Autre accusation non fondée : la barrière naturelle appelé terpène ou limonène (essence) que produise les agrumes pour se protéger contre les bactéries dont l'odeur est si caractéristique lorsqu'on presse une pelure et qui brûle au contact d'une flamme. Les pelures seront compostés en 2 ou 3 mois comme le reste des épluchures.


----------------------------------------------

Planter un arbuste en racine nue


1 - Habillez l'arbuste en coupant les racines abîmées et réduisez de moitié les rameaux.
2 - Pralinez les racines pour assurer une bonne reprise. Le pralin est une sorte de boue à base d'eau, de terre et compost. Le pralin est prêt lorsqu'il colle à l'outil.
3 - Trempez les racines en les agitant pour que le pralin enduise toutes les racines.
4 - Aidez-vous du manche de la bêche pour que le collet de l'arbuste reste au niveau du sol.
5 - Comblez le trou jusqu'en haut avec de la terre fine mélangée avec du terreau
6 - Tassez en laissant une cuvette pour l'arrosage.
7 - Arrosez copieusement la première fois pour boucher les trous d'air entre les racines
8 - Paillez avec du BRF (copeaux broyés) ou paillettte pour maintenir l'humidité.


 

 

----------------------------------------------

Livres

Mon petit jardin en permaculture : Durable, esthétique et productif !
 
Comment récolter 300 kg de fruits et légumes dans 150 m² ? Joseph Chauffrey invite les lecteurs dans son jardin urbain. Il leur dévoile, pas à pas, comment transformer leur jardin en un lieu vivant et ultra-productif grâce à la permaculture. Il cultive un potager de 25 m² et un verger, et optimise les moindres espaces disponibles (sur le toit du garage, bottes de paille sur la terrasse, cultures verticales…). Il propose des solutions accessibles et rapides, visibles dès la première année. Plus qu'un témoignage, une véritable expérimentation, dans un but d'autosuffisance et selon une démarche scientifique.
 
De Joseph Chauffre – Editions Terre Vivante

Du potager à l’assiette
Aujourd’hui, Stéphane Marie nous ouvre les portes de son potager. Une incursion pour comprendre les besoins d’un potager en pleine forme. Où il est question de nourrir le sol pour, qu’à son tour, il nourrisse le jardinier. Une halte, sous forme de fiche, auprès de chaque légume cultivé à La Maubrairie pour en connaître les exigences mais aussi l’histoire. Quant aux jardiniers néophytes, ils trouveront des conseils pour oser se lancer sans complexe dans l’aventure. Enfin, Stéphane Marie convie le lecteur dans sa cuisine pour partager des moments d’amitié autour du fourneau et à sa table ! L’histoire débute au potager. Enfant, Stéphane Marie passe de longues heures dans le potager familial. De cette époque, il conserve le souvenir des gestes, de l’ordonnancement des parcelles de légumes, des coups de main qui s’échangeaient pour retourner la terre, ramasser, déterrer, cueillir… Et aussi, de toutes ces conversations alimentées par le potager autour de repas où s’exprimait le vrai goût des légumes.
De Stéphane Marie, Dany Sautot – Editions du Chene

Petits jardins actuels
Concevoir des espaces plus naturels et durables

 
 
Comment créer des petits jardins actuels, beaux et plus naturels, à la fois esthétiques, faciles à vivre et favorables à la vie sauvage. Sans oublier le coin potager et fruitier, aujourd'hui indispensable dans tout jardin. À travers l'exemple de nombreux jardins récents et inspirants, Noël Kingsbury partage avec nous son immense expérience de paysagiste en matière de conception et de plantations.
De Noël Kingsbury et M. De Ridder – Éditions Ulmer

 

 


 

 

----------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   
Retrouvez le courrier des lecteurs dans le magazine Rustica et les vidéos d'Hubert sur rustica.fr

 

 

 

 

 

Copyright 2011 imageVerte - hubertlejardinier.com - contact