Les plantes aromatiques cultivées en pot

Bonnes herbes.  Indispensables dans la cuisine pour parfumer les plats, elles sont aussi très décoratives plantées en pot ou dans des récipients recyclés comme une vieille lessiveuse,  un seau à charbon ou une ancienne bassine dézinguée par le temps


Les herbes aromatiques ont la faculté de bien s’adapter dans les récipients. La menthe est plus facile à contenir dans son espace.  Malgré le froid, le thym, le romarin, la sarriette, la marjolaine passent mieux l’hiver car leurs racines ne baignent pas dans l’argile humide. Le persil reste vert toute l’année et la ciboulette démarre plus vite au printemps.

Comment les cultiver ?
Percez les récipients pour drainer le fond. Placez une couche de 5 à 10 cm de gravier ou billes d’argile au fond. Remplissez le contenant avec un terreau genre « terreau à géranium ou rosier ». Sinon, rempotez vos plantes aromatiques dans un mélange 2/3 terreau universel + 1/3 de terre de jardin  avec un peu de sable. Si vous n’envisagez-pas de percer votre contenant, utilisez-le comme cache-pot en ajoutant une grosse épaisseur de billes d’argile afin que la base du pot ne trempe jamais dans l’eau d’arrosage (sauf menthes aquatique). Pendant la période de végétation, apportez un engrais organique (valable pendant 3 mois). Voici une petite sélection de plantes aromatiques faciles à  cultivée en pot

Les menthes
Souvent envahissantes en pleine terre, amusez-vous avec cette famille très étonnante par la diversité des parfums qu’elle dégage comme la menthe à feuilles rondes rassemblant les menthes pomme et ananas et/ou les menthes vertes, crispées, eau de Cologne qui exhalent un parfum de fleurs d'oranger, le résultat d’un mélange entre plusieurs variétés (orange, lavande et bergamote). Ici dans le seau à charbon, une menthe chocolat mentha x piperita 'Schokominze'.  Les menthes poussent partout (ombre, mi-ombre ou soleil) Les feuilles se sèche rapidement pour éviter le noircissement. Une fois sèches, détachez-les des tiges et mettez-les dans des boites hermétiques, conservez à l'obscurité.
Bon à savoir ; La menthe est analgésique, anesthésique,  antiseptique, antispasmodique, carminatif, digestive, stimulante,  tonique.

Le romarin.
Selon les années ses fleurs bleues s’épanouissent à partir du mois de févier jusqu’en mai. Son odeur camphrée rappelle la garigue.  Le romarin s’expose en plein soleil, le long d’un mur. Maintenez le pot très légèrement humide (voir sec) pendant l’hiver  L’ensemble de l’arbrisseau se récolte toute l’année. Sec, il  conserve ses arômes dans une boite fermée hermétiquement et à l’abri de la lumière.
Bon à savoir ; Le romarin est antiseptique, antispasmodique, cholagogue, diurétique, stimulant, stomachique,  tonique, vulnéraire Servez-vous des tiges  pour enfiler les brochettes sur le barbecue

Les thyms. Comme pour la menthe, il existe de très nombreuses espèces à cultiver en pot. Le plus courant est le thym ordinaire mais ne manquez pas les thyms parfumés au citron, à l’orange avec des feuillages de toutes les couleurs (vert, panaché, doré…). Il se conserve à l'abri de la lumière dans des  bocaux en verre ou  récipients en plastique  pendant un an puis perd sa teneur en huile essentielle. Cueillez les rameaux le matin  avant que le soleil chauffe sinon les huiles essentielles s'évaporent. Faites sécher les branches en bouquet la tête en bas à l’ombre dans une pièce aérée. 
Bon à savoir. Le thym est  antispasmodique, carminative, antiseptique, adoucissant, diurétique, vermifuge. 

Autres plantes aromatiques intéressantes à cultiver en pot
Les basilics à petite ou larges feuilles vertes ou bronzées, la lavande officinale, la marjolaine ordinaire à feuilles vertes ou dorées, la mélisse citronnelle pour éloigner les aoûtats, la sarriette, les sauges au feuillage vert bleuté, panaché ou bronzé, l’aneth pour le poisson, la ciboulette mélangée au persil et l’estragon français (à ne pas confondre avec l’estragon russe)

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com