Chauffé un tunnel sans frais

En hiver, lors d’une journée ensoleillée, la température sous plastique peut monter à plus de 30 °C. Et inversement, pendant la nuit il fera aussi froid à l’intérieur comme l’extérieur. Or, il est possible de maintenir une chaleur gratuite dans une partie du tunnel grâce à la matière organique en fermentation.

Jadis, les jardiniers, horticulteurs et maraichers fabriquaient des couches chaudes avec du fumier frais pour hâter la production de plants de légumes et de fleurs. A la campagne aussi on utilisait des châssis de verre remplis de fumier de bovins, de moutons ou de chevaux pour obtenir une température entre 60 et 80°C selon la nature de la litière.

Remplacer le fumier
Sous un tunnel, il est possible de réaliser un réchaud avec du fumier d’animaux ou à défaut avec de la paille mouillée ou du broyat de végétaux (BRF). Seulement pour que la paille riche en carbone fermente pour donner de la chaleur, elle doit être associée avec une matière riche en azote comme les tontes de gazon. Le mélange des deux favorise la fermentation pour une bonne montée en température.

Montage de la couche chaude sous tunnel

 

1) Commencez par décaisser de la terre sur 15 à 20 cm de profondeur. Cette terre est mise de côté, elle sera utilisée au-dessus de la paille puis arrosez copieusement la partie décaissée


2) Déposez une première couche de paille mouillée sur 20 cm d’épaisseur.


3) Recouvrez la paille avec les tontes de gazon puis déposez une nouvelle couche de paille sur le gazon comme des lasagnes et ainsi de suite sur une hauteur de 40 à 60 cm. Terminez le montage en tassant fortement la matière organique.

4) Posez sur le tas un coffre en bois dont l’entourage est réduit de 30 cm. La hauteur des planches de coffrage non traitées est de 20 cm.

5) Tassez fortement, arrosez copieusement le mélange paille et gazon puis lissez avec une pelle de telle manière qu’aucun brin de paille ne rebique.

6) Replacez la terre du dessous à l’intérieur du coffre puis ajoutez une fine couche de terreau par-dessus. Comptez entre 15 et 20 cm d’épaisseur terre + terreau (substrat) pour assurer des semis et repiquages de fleurs et légumes. Piquez un thermomètre dans la paille pour contrôler la température qui peut monter entre 50 et 70 °C (coup de feu).


Et après…
S’il fait froid à l’extérieur, emmitouflez la couche avec un voile d’hivernage + un plastique bulle.
Comptez entre 20 et 25 °C au niveau du substrat pour commencer les semis et repiquages.
Pendant la journée, retirer les couvertures

Bon à savoir
Si vous ne disposez pas de tonte de gazon, remplacez la matière azotée par un activateur de compost ou un engrais gazon organique riche en azote.

 

   

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com