Les fleurs qui s'épanouissent en automne

Equinoxe.  Si les bégonias, sauges, œillets et roses d’inde, agératums, lobélias… finissent leur parcours de l’été en apothéose  de nouvelles fleurs prennent le relais en automne grâce à la diminution du jour comme les chrysanthèmes et asters.


Plantes de « jours courts », elles choisissent l’automne pour s’épanouir  à partir de l’équinoxe au moment où les nuits sont plus longues que les journées. Au milieu de ce florilège de couleurs se mêlent les rudbeckias, mufliers et les spectaculaires orpins d’automne.

Orpin sedum spectabile
Il s’agit d’une plante vivace formant une touffe de fleurs pourpres plus au moins  rosées parfois blanches, très visitées par les papillons et abeilles.  Comme tous les  sedums, ils poussent partout dans un sol pauvre, calcaire à une exposition ensoleillée mais s’épanouit aussi sous une ombre légère d’un arbre dans une terre sèche. Facile à multiplier, il suffit de planter un fragment de feuille ou casser une branche et les planter directement en terre ou par division de touffe au printemps.

Variétés intéressantes :

  • ‘Carmen’, rose pourpré, (30-40 cm)  Floraison tardive, il se cultive aussi en bac. Fleur coupée
  •  ‘Stardust’ blanc pur (30-40 cm) Feuillage bleuté. Fleur coupée
  •  ‘Iceberg’ blanc (30-40 cm) feuillage plus clair.
  • ‘Brilliant’, rose vif (40 cm) Tiges dressées, très prolifique
  • Alboroséum ‘Mediovarie gatum’, rose soutenu (40- 50 cm) Feuilles marquées de blanc
  • Téléphium ‘Matrona’ rose (40-50 cm)  Floraison tardive Feuilles rougeâtres.

 

Rudbeckia hirta (hérissée)
C
ette plante se cultive comme plante en annuelle, bisannuelle et vivace. La floraison monte crescendo du printemps avec quelques fleurs pour terminer sa saison avec une profusion de fleurs de quoi étouffer es plantes environnante. Il existe de très nombreuses variétés plus ou moins hautes de 30 cm à plus d’1 mètre de hauteur en fin de saison. De dominance jaune vif à cœur conique en passant par du brun pourpre.  Les rudbeckias se sèment au printemps très tôt à la chaleur (20 °C) pour une floraison la même année. Sinon ils ont tendances à se ressemer sur place pour réapparaitre l’année suivante. 

Variétés intéressantes :

  • Fulgida speciosa  (60-80 cm). Fleur jaune au Cœur noir ou
  • Laciniata golgquelle  (60-80cm)  fleur jaune double. Apprécie un sol légèrement humide
  • Angustifolia à feuille anguleuse Echinacée (100cm)  fleur pourpre. Plante mellifère
  • 'Marmalade' (70-80cm) très grandes fleurs d'un jaune orangé.

 

Muflier, gueule de loup
Ils apprécient une terre très légère. Dans les régions froides, le muflier disparait pendant l’hiver le pied tout entier gèle mais c’est sans compter qu’en automne, il libère de très nombreuses graines sur le sol. Bizarrement, les mufliers peuvent réapparaitre l’année suivante à plusieurs mètres de hauteur  dans les interstices d’un vieux mur.  Cette dispersion est souvent l’œuvre d’insectes comme les fourmis, pyrrhocoris apterus (gendarmes), scarabées…. La première année, semez les minuscules graines noires en mars  pour une floraison à partir du mois de juillet. Pratiquez un semis dans une terrine (bac à semis ou mini-serre) à l’abri du gel sur le rebord d’une fenêtre ou dans une véranda. Les graines ne doivent pas être recouvertes car elles ont besoins de lumière pour germer. En mai repiquez en place vos jeunes plantes. Le semis sous un châssis ou un tunnel est aussi très intéressant  car les plantes ont plus de place pour se développer.

Variétés intéressantes :

  • Tom Pouce’ (25 cm)  naine et compacte
  • ‘Black Prince’ (40 cm), à fleurs rouge foncé et feuillage bronze
  • Goupil’ (50 cm), compacte à coloris variés..
  • Race Sonnet (60 cm) couleurs variées. Très précoce et florifère.
  • Race Précurseur (80 cm), à très grandes fleurs blanc pur ou roses.
  • Madame Butterfly’ (80 cm), à grandes fleurs doubles variées
  • Grand Loup’ (100cm) vigoureuse à tiges rigides, coloris variés

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com