Noël au balcon, plantes au tison

Il est interdit de brûler dans son jardin ses tailles, élagages ou tous autres déchets verts. Alors qu'il existe une solution simple, écologique et économique en les déchiquetant en copeaux pour en faire de l'humus.

Certaines prévisions saisonnières annoncent un hiver 2015 /2016 plutôt doux en janvier et février et un léger refroidissement en mars avec pourquoi pas de la neige. Ce sont des probabilités ! Étant dans l'incertitude totale, ne nous laissons pas surprendre par un coup de gel plus prononcé, c'est-à-dire en-dessous de – 10°C . Mieux vaut se préparer à un retournement de situation. Les plantes détestent le « chaud et froid ». Si les arbres et arbustes à feuillage caduc sont parés contre un refroidissement, les feuillages persistants ( ceux qui conservent leurs feuilles en hiver) craignent les fortes gelées. Dans cette catégorie on retrouve les plantes dites « méditerranéennes » (agrumes, oliviers, lauriers roses, bougainvilliers, aloès, figue de barbarie...). Sans oublier la rose , la reine des fleurs portée par des rosiers greffés qui peuvent perdre leur variété au-dessus de la greffe.

Des couettes pour l'hiver.
Tel un édredon, pour empêcher le froid de descendre sur les racines, épandez une épaisse couche de feuilles de préférence sèches. La paille, le BRF (copeau de bois), la sciure non traitée, herbe sèche, les feuilles de fougères, le voile d'hivernage chiffonné, le fumier, de vieilles couvertures, la laine de mouton.... sont des matériaux qui respirent et ne risquent pas d'étouffer les plantes. Évitez les sacs poubelle et bâches en plastique qui font plus de mal que de bien car la condensation empirent le phénomène du « chaud et froid ».

Protéger les rosiers
En principe, les rosiers devraient être butter à l'automne au-dessus du point de greffe. Il s'agit de la zone entre le porte-greffe (églantier) et le rosier. Si la partie supérieure gèle, le rosier disparaît au profit d'un églantier. Le buttage consiste à remonter la terre à la base ou rajouter une poignée de terreau ou BRF sur le point de greffe.

Les rosiers tige et pleureur
Le pied est protégé comme les rosiers classiques. Seulement, ils sont dressés sur une tige plus sensible au froid. Emmitouflez avec un voile d'hivernage comme un cache-nez ou clipser un feutre autour de la tige jusqu'au point de greffe situé dans la partie haute. Rien ne vaut une casquette ou un chapeau pour se protéger du froid, une housse sur la tête du rosier maintient ses rameaux vivants.

Le saviez-vous ?

⁃ Ne couvrez jamais directement les plantes avec du plastique.
⁃ Un tunnel est efficace contre le gèle lorsque le plastique ne touche pas les plantes et laisse passer l'air.
⁃ Le plastique bulle à l'intérieur d'une serre est un excellent isolant.
⁃ Retirez les protections dès que les températures remontent.
⁃ Ne protégez pas à outrance les plantes en période douce.
⁃ La neige est une merveilleuse couverture contre le gel.
⁃ Les bulbes à floraisons printanière ne craignent pas le froid.
⁃ Arrosez les jardinières après une période froide sans neige.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com