PLANTER UN CONIFERE POUR NOEL

# SAINT-NICOLAS - A la saint Nicolas, l’hiver est presque là.  Trois semaines avant les fêtes de fin d’année,  profitez de l’arrivage massif des arbres de Noël pour planter un conifère  dans le jardin ou sur le balcon. Il en existe de toutes les tailles pour toutes les bourses…

 Avant de prendre une telle décision, il est plus sage de ne pas s’emballer avec un sapin voué à mourir. C’est le cas des sapins vendus en petits pots dont les racines ont été rabotées pour tenir dans un  container en plastique. La destination de ces sapins est exclusivement pour les fêtes de fin d’année et partiront à la déchèterie comme les sapins coupés pour en faire du compost. En revanche, des conifères vendus en grosse motte  peuvent redémarrer plus tard si vous ne laissez pas plus de 15 jours à l’intérieur.  Il existe aussi une gamme impressionnante de petits et grands  conifères  cultivés en pot du début jusqu’au moment de la définitive plantation. Attention, ce genre d’arbre n’est pas proposé au même prix, c'est-à-dire au ras des pâquerettes.  Ils ont demandé des soins appropriés (arrosage, nourriture, manipulations…) un travail de pépiniériste qui requière un savoir-faire  de tous les jours.  

Un sapin pour Noël
Si vous optez pour un sapin de variété française, vous faites un geste « vert » et positif pour la planète car ils sont issus d'une production agricole raisonnée. Les producteurs français de sapins offrent  un très large choix de sapins. Variétés, tailles, présentations, il est possible de trouver le sapin de Noël idéal parmi l'offre proposée.

Les différentes présentations

  • Sapin coupé : fixé sur une bûche, rondelle ou  croisillon, il s'installe simplement dans la maison.
  • Sapin en pot : ce conditionnement indique que le sapin a été bêché puis mis dans un pot avec ses racines et  une parie de la motte de terre. Il peut éventuellement être replanté.
  • Sapin en conteneur : planté et cultivé dans un conteneur pour conserver ses racines intactes, il présente l'avantage de pouvoir être replantés en terre dans les meilleures conditions.  

Que vont-ils devenir adultes ?  
-   Sapin de  Nordmann, (Abies normanniana) Réputé pour ne pas perdre ses aiguilles lorsqu’il est coupé, dans sa vraie vie, il  possède des aiguilles brillantes, souples et douces. Il pousse lentement et atteint en moyenne 2 mètres au bout de 10 à 12 années de culture. Adulte : 40 m x 6m (envergure)
-  Sapin bleu (Picea  Pungens ‘Glauca’)  Se distingue des autres sapins grâce à ses aiguilles bleutées, épaisses et piquantes. ll atteint 10 mètres au bout de 10 années de culture. Adulte  30 m x 6 m
-  Epicéa du Colorado (Picea punges ‘Blue Diamond’). Il s’agit de son petit frère mieux adapté à un jardin exigu ou  une culture en bac sur le balcon. En pleine terre, il atteint 3 m de haut et autant en largeur.  
-  Epicéa de Serbie  (Picea omorika) .  Il a port élancé et ses aiguilles vert foncé au revers argenté lui valent une élégance particulière. Sa forme effilée nécessite des tailles successives pour qu'il puisse atteindre la silhouette conique tant appréciée. Adulte : haut 30 m x 3 m (si taillé) 
- Sapin noble  (Abies  Nobilis ‘Glauca’),  Résistant et odorant, il est pourvu d'aiguilles légèrement bleutées et douces au toucher. Il s'agit d'un arbre à pousse lente. Adulte 40m  x 7m
- Epicéa commun (Picea abies). Il sent la résine de sapin. Le traditionnel sapin de Noël qui orne les petits et grands jardins au bord du pignon de maison ou obstruant la vue du voisinage. Il pousse rapidement d’où l’arrache cœur lorsqu’il faut l’abattre à cause de son envergure. II  atteint très vite 25 à 30 mètres de haut pour 8 m d’envergure.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com