Pourquoi jardiner avec la lune?

Sélène. Si vous jardinez avec la lune, vous êtes confronté aux différentes phases lunaires. Selon vos théories, vous semez vos carottes en lune montante et repiquez vos salades en lune descendante ou inversement. Comment faire ?  


Les jardiniers ne sont pas du même avis, chacun y va de sa théorie.  Sans oublier, ceux qui de toute façon ne jardinent pas avec la lune se basant uniquement sur le bon sens de la terre et du temps qu’il fait. Or dans ce méli-mélo lunaire, la plupart des « dires » s’avéraient exacts. Seulement, ne confondez pas le positionnement et l’exposition de la lune. Ne mélangez pas lune croissante et montante ou lune décroissante et descendante. Explications….

Lune croissante et décroissante
La lune reflète la lumière de soleil vers la terre. A partir du moment où elle n’est pas visible, elle est représentée par un disque noir sur les calendriers. Puis la lune  croit (premier quartier), elle représente un « P » si vous placez une barre imaginaire du coté creux du disque.  Une fois la pleine lune  passée, elle décroit (dernier quartier), elle représente un « D » toujours avec le même système de la barre placée côté creux du satellite jusqu’à la lune noire. Le mois lunaire synodique dure en moyenne  29 jours 12 heures  44 minutes.

Lune montante et descendante
Pendant sa course autour de la terre, elle décrit une ellipse.  Elle se rapproche et s’éloigne de la terre. Lorsqu’elle est au plus près (365500 kms de la terre), c’est le périgée et inversement  lorsqu’elle est la plus éloignée (406700 km), c’est  l’apogée. Il existe une astuce pour savoir si la lune monte ou descend. Observez la lune deux jours de suite  en prenant un point de repère, ici un arbre. Si le premier jour la lune est la hauteur des branches basses et que le lendemain, elle se positionne au-dessus vous êtes en lune montante (elle s’écarte de la terre)  et inversement. Le mois lunaire anomalistique dure 27 jours, 13 heures, 18 minutes

Pour ceux qui jardinent avec la lune….
Ne jardinez pas pendant le périgée car l’attraction de la lune est trop forte sur la terre. Les semis filent, s’étiolent et montent plus vite sans avoir le temps de grossir ou se gorger de vitamines. Et inversement  pendant l’apogée, l’attraction de la lune est très faible, on ne jardine pas. Les semis lèvent mal, les greffes démarrent difficilement, les repiquages et plantations ont des reprises plus compliquées et les végétaux sont plus vulnérables aux maladies.  Pendant les nœuds lunaires, on évite aussi de jardiner 5 heures avant et 5 heures après car les végétaux sont perturbés et risquent d’avoir des males formations.

Jours racines, feuilles, fleurs et fruits
Les différents jours correspondent à quatre éléments : la terre, l’eau, l’air et le feu. Les jours racines (élément terre) conviennent aux légumes dont on consomme les racines ou les bulbes (ail, betterave, carotte, céleri-rave, crosne échalote, oignon, pomme de terre, poireau, topinambour…). Les jours feuilles (élément eau) conviennent aux légumes dont on consomme les feuilles ou les tiges (asperge, herbes aromatiques, céleri-branche, choux épinard, toutes les salades…).  Les jours fleurs (élément air) concernent  les fleurs annuelles, bisannuelles, vivaces, les arbustes à fleurs ainsi que les légumes (artichaut, chou-fleur, brocoli…) Jours graines et fruits (élément feu) conviennent aux plantes cultivées pour leurs graines ou leurs fruits (arbres fruitiers, tomate, concombre, pois haricot, melon, fraisier…)

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com