Recettes naturelles pour jardiner sans pesticides

Produits naturels.  Il existe des moyens naturels pour protéger ses plantes sans avoir recours aux produits de traitements. D’anciennes astuces de grands-mères qui font toujours leurs preuves


Ces méthodes d’autrefois (sans pesticides)  sont  toujours aussi efficaces à condition de réaliser un jardin refuge pour les auxiliaires. Ce sont des insectes utiles qui aideront à réguler la population des ravageurs. Citons pour les plus connus les chrysopes, coccinelles, carabes, abeilles domestiques, bourdons terrestres, guêpes, syrphes,  perce-oreilles…. Les oiseaux, hérissons et petits mammifères comme les musaraignes jouent aussi un rôle très important pour conserver le bon équilibre. Cette grande biodiversité contribue à moins traiter. On peut aussi faire appel à quelques remèdes de grand-mère pour réduire les attaques de parasites.

Purin d'ortie
Il est riche en azote, éléments organiques, minéraux et oligo-éléments. Il constitue un engrais efficace et également en traitement préventif contre le mildiou, la rouille, l'oïdium. C’est aussi un excellent répulsif contre les acariens et pucerons.
L’élaboration du purin s’élabore au printemps lorsque les orties poussent avant la floraison (cette année elles sont en retard de plusieurs semaines).  Il faut 1 kilo de feuilles fraîches que vous mettez à macérer dans 10 litres d'eau de pluie (si possible) pendant 8 à 15 jours selon la température du moment. La fermentation  terminée, filtrez avec un tissu (toile en jute). Mettez en  bouteille ou bidon en plastique et conservez votre purin au frais. Dans un premier temps, ne bouchez pas complètement, laissez passer l’air car il  y a toujours un risque de fermentation au grand risque d’éclater la bouteille. Ce purin est très concentré, il ne faut jamais l’utiliser pur.

La bonne dose
Comme fortifiant, diluez ½ litre (5%) de purin pur pour 10 litre d’eau. Pulvérisez vos plantes tous les 15 jours pendant leur croissance, cette solution équivaut à un engrais foliaire. Il les fortifie et protège contre les attaques d’insectes nuisibles et maladies..
Comme engrais, diluez 2 litres (20%)  de purin dans 10 litres d’eau. Arrosez au pied vos plantes gourmandes  une fois tous les 8 à 15 jours.

Autres purins intéressants  
La fabrication des purins est identique à celle du purin d’ortie (1kg pour 10 litres)

  • Purin de consoude riche en azote et potasse, elle favorise la croissance des plantes. Mise en tas sur un compost, elle est aussi riche que le fumier
  • Purin de fougère contre les pucerons, limaces, escargots.
  • Purin de sureau, non dilué contre les noctuelles, pucerons, piérides du chou (chenilles), teigne du poireau, altises, thrips. Efficace comme répulsif contre les campagnols qui ronge les racines (photo)
  • Purin de tomate non dilué répulsif contre les teignes, altises et piérides du chou,  pucerons
  • Purin de pissenlit comme stimulateur de stimulateur de croissance
  • Purin de bouleau en prévention contre la tavelure des arbres fruitiers

Décoction de prèle
La prèle est riche en silice, elle renforce la résistance aux maladies. Trempez pendant 24 heures 1 kg de tiges fraiches ou 150 g de plantes sèches dans 10 litres d'eau puis faites bouillir pendant ½ heure. Utilisez 12 heures plus tard à raison d’1 litre pour 10 litres (10%) en pulvérisation contre les champignons (rouille, maladie des taches noires sur les feuilles de rosier, moniliose, cloque du pêcher, botrytis (pourriture et le mildiou.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com