Protéger ses tomates contre le virus

Il ne s'agit pas du très médiatique coranavirus mais d'un tomatovirus qui actuellement est susceptible de s'en prendre aux pieds de tomates. Pas de panique, il est confiné actuellement dans le Finistère et rien ne vous empêche de semer, repiquer et planter des tomates cette année dans votre jardin.

Pour l'heure, il n'existe aucun traitement contre ToBRFV (Tomato Brown Rugose Fruit Virus).Ce virus est reconnaissable par des traces de mosaïque sur les jeunes feuilles. Les Tomates (Tomato) présentent des taches jaunes avec des lésions brunes (Brown), rugueux (Rugose). Les tomates, piments poivrons sont affectés par ce virus qui a pris naissance en Israël en 2014 puis s'est rependu au Mexique, Etats Unis (en cours d'éradication) puis en 2018 en Allemagne, au Royaume-Uni, en Grèce et dans les Pays Bas et plus récemment en France dans le Finistère. Ce virus ne présente aucun danger pour l'homme. En revanche, l'homme est responsable de sa propagation par contact. En cas de suspicion du virus, le jardinier amateur qui cultive ses tomates doit le déclarer au Service régional de l'alimentation et à la Fredon ou à la chambre d'agriculture. Voici quelques conseils simples et de bon sens faciles à réaliser pour réussir une culture de tomates familiale.

Choisir des graines certifiées indemnes

Procurez-vous des graines dont la certification sanitaire est garantie. Les sachets de graines vendus chez les professionnels du jardin répondent aux normes de qualité. Préférez les semences certifiées distribuées en circuits courts. Si cette certification n'est pas obligatoire, les semences doivent être conformes à des règles et normes qui font l'objet de contrôles. Soyez tranquille, vous pouvez acheter des graines de tomates en toute sécurité. De votre côté, si vous faites vos graines, assurez-vous que les tomates étaient saines au moment de la récolte. On ne reproduit pas des plantes malades. En revanche, évitez d'acheter ses plants et graines sur internet de « main à main » qui n'auraient pas de traçabilité.

Un semis à la chaleur

les tomates sont légumes fruits du soleil sensible au froid. Elles adorent la chaleur et la lumière. Le semis qui peut débuter en février sous un châssis ou une serre chauffée. Autrement, à partir du mois de mars et jusqu'en avril à proximité d'une source de lumière importante. A défaut, utilisez une lampe de croissance allumée pendant 12h par jour qui évite les jeunes plantules de s'étioler par manque de lumière. Semez les graines de tomates dans des contenants remplis avec un terreau semis et bouture. Ce substrat assure une bonne levée des tomates. Les graines germent au bout d'une à deux semaines selon les variétés. Les arrosages sont modérés sans excès et de préférence le matin avec une eau dont la température est au moins égale à celle de la pièce. Mieux vaut contenir un semis légèrement sec que trop humide.


Le repiquage fortifie les plantules.

Repiquez les jeunes plantules dès qu'elles possèdent 2 feuilles. C'est-à-dire deux à trois semaines après la levée. Le repiquage est nécessaire pour consolider les tiges des tomates qui à ce stade sont encore très fragiles. Vous pouvez les planter directement dans des godets de 7 cm de diamètre ou pratiquez un repiquage en pépinière sur une couche chaude ou dans une terrine en écartant les pieds d'au moins 2 cm. Cette méthode permet de ne pas trop occuper de place. Elle est en attente d'un second repiquage en godet. Pendant toute cette période les pieds de tomates bénéficient toujours du maximum de lumière et une température comprise entre 15 et 20 °C. En dessous de + 10° les tomates végètent.

Arroser le matin

L'arrosage à lieu le matin avec une eau tiède . La surface du terreau doit être légèrement sec entre deux arrosages. Après deux semaines de culture en godet, il est possible d'apporter un peu d'engrais soluble sur les tomates. Diminuez la dose prescrite par deux pour ne pas brûler les racines. N'apportez jamais d'engrais sur des plantes sèches.

Tomates achetées

Ayez toujours une préférence pour les plants produits localement chez un maraicher. Chez les revendeurs, soyez vigilant sur les sources d'approvisionnement garantissant des pieds indemnes du Virus ToBRFV (Tomato Brown Rugose Fruit Virus).

A suivre.... d'autres conseils dans les semaines à venir...

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com