AIL

 

Allium sativum : Originaire des steppes d’Asie centrale, l’ail se plante à l’automne  ou au printemps. Dans une terre lourde, mieux vaut attendre le printemps car les bulbes risquent de pourrir.
Ail blanc ou rose ?

Plus rustique, l’ail blanc se plante  à l’automne à partir du mois d’octobre à condition que la terre soit légère et non fumée. Dans les terrains plus humides, il est préférable d’attendre patiemment le printemps (entre  les mois de février et avril)  pour planter l’ail rose. Plus hâtif, il résiste mieux à l’humidité.

Ça nous enquiquine …

  • Pourriture blanche (sclerotium cepivorum)
    Symptômes : Les gousses pourrissent et s’échauffent. Les feuilles jaunissent et se dessèchent. L’ail ne pousse plus et il n’y a plus de racines. 
    Ce champignon sévit dans une terre trop enrichie par du fumier frais, lourde et humide. Cette maladie se transmet aux légumes de la même famille (oignons, poireaux…).
    Mon remède : Respectez une rotation de 6 ans avant de replanter des oignons ou poireaux.  Saupoudrez  des cendres de bois au moment de la plantation.   Aérez la surface du sol avec une griffe.
    Un conseil : Procurez-vous des bulbes sains certifiés par le revendeur.
  • Rouille (puccinia allii)
    Symptômes Les feuilles sont recouvertes de pustules poussiéreuses de couleur brune.
    Mon remède : pulvérisez  une décoction de prêles.
  • Mouche (Phorbia antiqua)
    Symptômes : l’extrémité des  feuilles jaunit puis se dessèche complètement. Des larves blanches rongent l’intérieur des tiges.
    Mon remède : Détruisez - une à une - les larves.
  • Anguillule ( Ditylenchus dipsaci)
    Symptômes : les feuilles  sont boursouflées à la base.
    Mon remède : semez des œillets d’Indes entre les rangs.
  • Ver ou teigne (Acrolepia assectella) 
    Symptômes : Les feuilles sont rongées par des larves vertes claires de 10 à 12 mm.  Elles creusent des galeries du haut vers le bas.
    Mon remède : semez des carottes à côté de l’ail.  L’odeur de la carotte éloigne la teigne.

QUESTIONS PRATIQUES: Il y a de petites boules à la cime des tiges ? 
En fait, il s’agit de petits bulbes (bulbilles) qui apparaissent à la cime de l’ail. C’est surtout après une période de souffrance que vous constaterez ce phénomène et notamment  sur  certaines variétés. Excellents, ils sont comestibles à la consommation pour le peu que l’on retire la pulpe qui enveloppe la bulbille.

Il faut le savoir… L’ail est riche en vitamines A, B1, B2, PP, C, des sels minéraux (soufre, phosphore, calcium…)  et des oligo-éléments (cuivre, manganèse, sélénium, iode…).  Il améliore la fluidité du sang et réduit le cholestérol. Il est antimicrobien. Il diminue le vieillissement prématuré de nos cellules.
Propriétés : antiseptique, antispasmodique, coricide, diurétique, antispasmodique, hypotenseur, stimulant, tonique, vermifuge.

AIL DES VIGNES, Allium vineale  et AIL DES CHAMPS, Allium oleraceum, vivace (Liliacées)

Synonymes : Ail sauvage, ail des prés… l’ail de mon père Jean Paul.
A deux fers de bêche  de mon jardin pousse l’ail des champs, le sauvageon, l’indésirable,  celui qui énerve parfois le moissonneur. En rang d’oignons, ils se manifestent aussi sur les pelouses sèches,  aux bords des routes, sur les talus à cagouilles.  Nonobstant, les aulx ne se laissent pas dompter par les herbicides. Bien au contraire, puisqu’il y a une montée des aulx sur les terres désherbées. Ce n’est pas demain que Dame Nature perdra ses aulx.

Dicton : « A  Saint Martial (1er juillet), point de charcuterie à l’ail »

 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com