Pas un automne sans anémone

Rustique, l'anémone du japon est très vivace avec des fleurs roses ou blanches qui s'épanouissent maintenant



Ses fleurs se balancent sur de longues tiges au début de l'automne Or cette année, l'anémone du japon serait plutôt en avance grâce à la sécheresse estivale. Elle n'est pas la seule à prendre le départ un peu plus tôt. Elle est si jolie à entretenir, si belle quand le vent verse ses fleurs de plus de 80 cm de hauteur. Son entretien est sommaire car elle prend ses aises chez les autres plantes. Normal, elle possède des racines à rhizomes fibreux qui se faufilent en gagnant du terrain. Elle grappille une allée gravillonnée en moins d'une année. Mais quel spectacle lorsqu'elle règne sur la plate-bande. C'est la plante idéale pour combler les grands espaces sous l'ombre légère d'un sous-bois. Elle remplace aisément une ancienne touffe d'orties. Le combat entre les deux plantes passent à l'avantage de l'anémone en fin de saison.

Une plantation sans hormones
Le printemps est la meilleure époque pour multiplier les anémones du Japon quand elles pointent de terre. Utilisez une fourche-bêche pour extirper le bout des racines avec la tige et replantez dans une terre de préférence riche en humus, fraîche et plutôt humide. Si vous possédez déjà un massif d'anémones du Japon bien développé, en mars travaillez le sol avec une fourche-bêche sans retourner la terre (elles aiment ça ! ). Apportez un engrais organique par-dessus afin que les hampes florales soient rigides au moment de la floraison.

Entretien
En octobre-novembre (après la floraison) lorsque le feuillage jaunit, rasez les tiges à 10 cm du sol. Si la terre est plutôt pauvre, profitez-en pour apporter du compost par-dessus. Si vous enrichissez correctement les anémones en automne, inutile de le faire au printemps car vous risquez de brûler ses racines. Ceci s’applique pour la plupart des plantes vivaces.

Mariage heureux
La plupart des grandes graminées s'associent avec les anémones. Pour rester dans les mêmes tons, le rosier Bonica naturellement résistant aux maladies permet de retrouver un charme d'autrefois avec ses nombreuses fleurs roses qui remontent sans cesse.
Pour avoir de la couleur au printemps, plantez des bulbes de tulipes, narcisses et muscaris entre les pieds en octobre.

Variétés intéressantes
⁃ 'Praecox' (plus hâtive) rose pourpre (simple) . Hauteur des fleurs 50 cm
⁃ 'Honorine Jobert' fleur blanche (simple). 120 cm
⁃ 'Rubra Plena' rose foncé presque rouge (double) 120cm
⁃ 'Couronne Virginale' blanche, blanche (double) 100 cm
⁃ September Charm' Rose mauve (semi-double) + 150 cm

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com