Après la pluie, il faut arroser !

   

La chaleur, le soleil, le ciel bleu... c'est formidable pour les plantes à condition qu'elles puissent s'abreuver facilement. Dans le cas contraire, voici 10 astuces pour maintenir l'humidité en surface.

 


Le printemps 2016 a été pourri voir catastrophique suite aux inondations. Habituellement, au départ de la végétation, les plantes fabriquent leurs racines. Or elles n'ont pas jugé bon d'élaborer son réseau racinaire pour aller chercher l'humidité en profondeur (le sol étant gorgée d'eau). Pendant les intempéries (puisqu'il y a de l'eau à gogo), la végétation est exubérante. Seulement voici venir la période de privation, plus une goutte d'eau en surface pour alimenter la partie aérienne. Les arbres et arbustes installés depuis plusieurs année réactivent illico leurs profondes racines. Sauf les arbres et arbustes plantés depuis l'automne dernier, se sont contentés de boire la tasse. Les fleurs et légumes plantés ou semés ce printemps réagissent de la même manière.Voici 10 astuces efficaces et peu coûteuses qui permettent aux plantes de s'abreuver malgré le manque d'eau

1. Pailler. Couvrez le sol entre les plantes pour empêcher les herbes indésirables et conserver l'humidité au niveau des plantes.
2. Biner. Selon l’adage ’un binage = deux arrosages’ : Sarclez entre les plants de légumes ou fleurs afin facilite l’absorption de l'eau d'arrosage. Idéalement, il faudrait biner puis pailler
3. Capter. Fabriquez une cuvette au pied des plantes pour récupérer l'eau de pluie sur une plus grande surface. Valable aussi autour des arbres nouvellement planté.
4. Tailler. La taille limite l’évaporation de l'eau par les feuilles sans découvrir les fruits en plein soleil. Ils risqueraient de brûler.
5. Arroser. On arrose le soir lorsque les nuits sont chaudes (au-dessus de 20°C), le matin les nuits fraîches. On peut arroser exceptionnellement la journée même en plein midi si la plante est en danger en prenant soin de ne pas mouiller le feuillage en plein soleil. Risque de brûlure
6. Nourrir. Si vous lui apportez de l'eau en permanence elle ne cherche pas l'humidité en profondeur. Ses racines restent superficielles et le moindre manque d'eau est catastrophique. Or il est bon surtout en début de culture de priver la plante d'eau et notamment les pieds de tomates pour favoriser l'enracinement en profondeur et capter l'humidité. Actuellement, cette technique est surtout valable pour les plantes cultivées sous serre ou sous tunnel. Si vous avez habitué vos tomates aux arrosages copieux en début de culture, vous devez continuer les arrosages avec un supplément d'engrais organique (à cause du lessivage).
7. Rassembler. Pendant cette période, placez les pots et jardinières à l'ombre et surtout glissez des soucoupe pour éviter le gaspillage d'eau
8. Ombrer En été, il y a des dates de semis et repiquage à na pas manquer. Couvrez vos jeunes avec de la toile en jute ou canisse pour ombrer et apporter un peu de fraîcheur.
9. Espacer. Remontez la lame en position haute et ne pas s’affoler de la couleur jaune du gazon, il n’est pas mort et reverdira vite !
10. Automatiser. Installer un arrosage automatique genre goutte-à-goutte ou tuyau poreux pour alimenter en eau les plantes au bon endroit sans la gaspiller

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com