Après le 15 mai tout est permis.

Fini la lune rousse, les saintes glaces, les bons et mauvais dictons qui nous empêchent de jardiner sereinement. Allez c'est du passé ! Sans arrière pensée après le 15 mai nous pouvons faire ce qu'il nous plait.

En pleine terre et à partir de maintenant, on peut commencer les semis et plantations des concombres, cornichons, melons, courges, potirons, melons, potimarrons. La famille des cucurbitacées est très frileuse et le moindre coup de froid freine leur développement, pire les jeunes plants disparaissent en quelques jours. Soyez tranquille à cette époque de l'année, on peut renouveler les semis avec des récoltes encore plus abondantes.

De la chaleur mais pas trop

Comptez une bonne quinzaine de degrés au niveau du sol. En-dessous placez vos jeunes cucurbitacées sous un tunnel. En place, semez 5-6 graines en  poquets en les écartant de  50 cm à 60 cm. Recouvrez les graines avec du terreau si votre terre est argileuse. Mieux vaut faire un petit mélange ½ terre de jardin et ½ terreau. Protégez contre un éventuel refroidissement mais surtout pour apporter de la chaleur au niveau des plantes grâce à un voile de forçage qui peut rester plusieurs semaines. Méfiez-vous tout de mêle des cloches et bouteilles transparentes en plastique retournées sur les jeunes plants qui réchauffent certes davantage le sol mais qui en cas de forte chaleur peuvent être une étuve. Recouvrez-les mini-serres avec une toile d'ombrage ou un voile de forçage.

Un peu d'humidité

Au début, maintenez légèrement humide le lit de semence car un excès d'eau fait pourrir les graines Retirez les protections lorsque les jeunes plantes sont franchement développées. Conservez 3 pieds  au maximum par pot.  Puis paillez avec du BRF ou de la paille agricole. Si le paillage est idéal pour maintenir l'humidité au sol, c'est aussi un refuge pour limace.

Les bonnes conditions de culture
Les cucurbitacées se plaisent  dans une terre riche en matière organique (humus). Les concombres, cornichons melons, courges, potirons… apprécient une terre travaillée en profondeur, fraîche mais surtout  sans excès d’humidité. Au moment de la plantation, vous pouvez  incorporer un engrais organique  riche en magnésie et en bore  du type engrais tomates.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com