Attirer les insectes au jardin

   

La réduction des parasites qui nuisent aux plantes sans employer d'insecticides passe par des aménagements simples, à l'instar des hôtels à insectes

 


Qu'ils soient naturels ou chimiques les insecticides entraînent automatiquement la destruction des insectes auxiliaires. Alors qu'il suffit de favoriser les prédateurs pour maintenir un équilibre écologique du jardin . Or pour réduire (et non pas éliminer totalement) l'invasion des parasites (pucerons, acariens, cochenilles...), il est impératif d'inviter leurs prédateurs à séjourner et se reproduire sous le couvert de plantes sauvages et de leurs construire des abris.

Des hôtels pour auxiliaires
Dans un grand jardin où règne naturellement une grande biodiversité, on pourrait se dispenser d'un hôtel à insectes. A condition que vous conserviez des arbres morts ou entassiez de petits tas de bois de toute sorte au bord d'une allée ou ranger des tuiles les unes sur les autres. Les carabes pourront y déposer leurs œufs sans être dérangé.

Le sureau arbre à coccinelles
La présence d'arbres et arbustes « maternité » et « cantine » comme le sureau qui très tôt au printemps attire les pucerons noirs sur les jeunes pousses. Dès la sortie de l'hiver, les coccinelles affamées recherchent de la nourriture. La cantine est tellement copieuse qu'elle permet d'agrandir la famille des coccinelles qui se reproduisent pour assurer la descendance. Une ponte sous chaque colonie de pucerons de 25 à 50 œufs au revers des feuilles permet d'anéantir 10 jours plus tard les pucerons. En effet les larves consomment par jour une cinquantaine de pucerons. Une fois le garde-manger vide les larves transformée en coccinelles ailées se posent sur les rosiers infestés de pucerons et ainsi de suite. Sous réserve de ne pas utiliser d'insecticide.

Sans pucerons pas d’auxiliaires
Une touffe d'orties attirent bon nombre de coccinelles à 7 points et papillons au cours de l'été. Plus florifères les capucines produit un élevage de pucerons destiné aux coccinelles toujours à l’affût d'un bon repas. Plus il y a d'insectes différents (syrphes, punaises, chrysopes, carabes, ...) dans votre espace moins il y aura de parasites néfastes aux cultures et aux fleurs.

En conclusion, pour attirer les insectes auxiliaires, il est de votre devoir d'inviter aussi les pucerons.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com