Cultiver un bananier, la plus grande herbe du monde

Musa. Originaire des régions tropicales et subtropicales, les bananiers apprécient des étés chauds et humides dont certaines espèces subsistent à des températures en-dessous de – 15°C.


Le bananier n’est pas un arbre mais une plante herbacée, on dit qu’il s’agit de la plus grande herbe du monde !  Son pseudo- tronc (stipe) peut monter à plus de 7 m de hauteur. Sa croissance est extrêmement rapide, on peut pratiquement les voir pousser lorsqu’il déroule une nouvelle feuille.  Les bananiers meurent après avoir fructifiés et sont remplacés par de nouveaux rejets au pied  Les bananiers tropicaux gèlent (ceux qui produisent des bananes comestibles), ils ne supportent  pas des températures inférieures à + 10 °C. En région froide, ils se cultivent exclusivement en serre véranda ou jardin d’hiver (patio très haut). En revanche, les bananiers subtropicaux dits ornementaux perdent leurs feuille à partir de – 2°C mais sont capables de résister jusqu’à – 19°C dans la partie souterraine.

Planter un bananier subtropical en pleine terre
Choisissez un endroit abrité des vents dominants, le long d’un mur  au sud en évitant  une exposition brulante (attention à la réverbération d’un mur blanc). Les bananiers apprécient une terre riche en humus, humide en été et sèche en hiver. A la plantation,  n’’hésitez pas à faire un grand trou en mettant dans le fond un drainage composé de gravats, tuiles concassées, cailloux, gros graviers…. Il est important que pendant l’hiver sa souche ne baigne pas dans l’humidité. Evitez les sols argileux ! Plantez la motte dans un mélange de 1/3  terre de jardin, 1/3  terreau,  1/3 compost. Arrosez copieusement la première fois. Paillez en été pour conserver l’humidité pendant les périodes chaudes et sèches. Un bananier en pleine terre peut atteindre facilement plus de 5 m

Conserver le bananier pendant l’hiver
Dès que les feuilles ont pris un petit coup  de gelée, coupez le pseudo-tronc à 20 cm  du sol. Cachez  la souche avec une couche de paille sèche ou des feuilles de fougère. La protection doit restée bien aérée. Recouvrez l’ensemble avec un voile d’hivernage ou autre protection laissant passer l’air. Elles sont très faciles à trouver dans les jardineries. Prévoyez des appâts contre les rongeurs  (campagnols) qui profitent de cet abri providentiel pour manger les racines pendant l’hiver. Au printemps prochain, retirez la protection, une fois que les fortes gelées sont écartées. Travaillez le sol sur 10 cm de profondeur.

Et après…
Une fois que le bananier repart en végétation, apportez une couche de compost en surface et/ou répandez un engrais organique (genre engrais gazon ou bambou). Reprenez les arrosages lorsque les feuilles se déroulent, c’est-à-dire à partir du mois de mai jusqu’en août. Profitez du début du printemps pour prélever des rejets

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com