Bouturer les plantes anti-moustiques avant  l’hiver

   

Les premières gelées sont arrivées le 25 septembre dernier avec la tétanisation des plantes frileuses du balcon. Elles peuvent encore être sauvées en les bouturant.    

 

S’il est maintenant trop tard pour réaliser des boutures à l’extérieur des plantes gélives (celles qui ne résistent pas au gel), il est encore temps de prélever des tiges saines pour les bouturer à la chaleur sous une serre chaude, une véranda ou sur le rebord d’une fenêtre à l’intérieur exposé au sud ;  c’est le cas des géraniums. Si vous manquez de place, je vous conseille de sélectionner des plantes utiles à l’intérieur comme par exemple les « anti-moustiques » que sont les géraniums odorants et plectranthus qui s’enracinent facilement pourvu de  leurs apporter un peu de chaleur minimum 18°C et surtout de la lumière naturelle ou artificielle.

Bouturer le plectranthus  « anti-moustique »
Plecthranthus glabratus
Appelé aussi Germaine faux coleus panachée, il existe de nombreuses espèces. La variété la plus cultivée est à feuilles panachées vert et blanc dentelé. Ses feuilles froissées dégagent une odeur mentholée qui barre l’arrivée des moustiques. Le plectranthus cultivé dans nos jardinières  ne supporte pas le froid, il doit-être  rentré en hiver pour être protégé contre le gel. La réalisation de boutures est une technique simple pour le multiplier et le conserver d’une année sur l’autre.

Prélever les boutures

1- Coupez une longue tige comportant des pousses secondaires.
2- Cassez les tiges de 5 à 7 cm  sans l’utilisation d’une lame.
3- Retirez les feuilles situées à la base et  conserver seulement 4 feuilles sur l’extrémité.

4 - Remplir des petits pots  avec un terreau « semis et boutures » ou un terreau universel allongé avec du sable fin de rivière que vous placez  dans un emballage en plastique transparent de récupération. Ici une ancienne barquette sous vide pour transporter les moules.
5- Piquez les boutures sans enterrer les feuilles (risque de pourriture). Tassez légèrement autour de la tige. Pulvérisez en fines gouttelettes d’eau sur les feuilles. Versez 2 à 3 cm d’eau au fond de la barquette pour imbiber le substrat par subirrigation.
6- Couvrez les boutures avec une autre barquette identique pour réaliser une culture à l’étouffée (sans air). Placez la barquette à l’intérieur dans une pièce éclairée (véranda, près d’une fenêtre)
Maintenez fermé la barquette pendant une semaine, le temps de l’enracinement des boutures.


Et après….
Les jeunes plectranthus se développent dans le pot. Un pincement (couper les têtes) est nécessaire pour conserver une plante trapue avec plusieurs tiges. D’autres boutures peuvent être réalisées avec les têtes. Au printemps, sortir les plectranthus dès que les gelées ne sont plus à craindre.

Les géraniums odorants aussi
Cette même technique s’applique également aux géraniums odorants (pélargonium crispum) qui gèlent à – 2°C ). Installés dans un passage, les feuilles frôlées dégagent une effluence fraiche et agréable de citronnelle,  ce qui repousse aussi les moustiques sans l’utilisation d’insecticide.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com