Les campagnols, un fléau dans les jardins

# RAVAGEUR - Avec leurs 4 dents, ils détruisent la plupart des végétaux, en particulier les racines charnues (bulbes, rhizomes…) mais aussi les arbustes et arbres en tout genre. Une vraie calamité !

Un campagnol terrestre (Arvicola terrestris) est un rongeur souterrain appelé communément  rat taupier ou « quatre dents ». A ne pas confondre avec les mulots dont le régime alimentaire est en partie des graines, jeunes plantes, fruits secs, baies, champignons, mousses… ni les taupes qui se nourrissent  de vers blancs mais pas de végétaux.  Alors que les campagnols consomment exclusivement de produits frais (pas de grains)  racines et fruits (pommes tombées).  Leurs galeries  dont le diamètre est de 15 à 25 cm sont à plusieurs niveaux au ras du sol et sur une profondeur d’1m. Elles peuvent mesurer 60 m de long parfois empruntées aux taupes. Comme cette dernière, il monte de petits monticules de terre mais contrairement à la taupe, il laisse une ouverture en haut de la « taupinière »

Fiche d’identité

  • Longueur tête + corps : 12 à 22 cm
  • Queue : 6  à 11 cm
  • Poids ; 80 à 180 g
  • Tête : volumineuse  arrondie attachée au corps (pas de cou). Oreilles courtes. Petits  yeux bruns
  • Pelage : brun roussâtre sur le dos parfois noirâtre et gris jaunâtre sur le ventre
  • Incisives ; larges dépassant de la bouche
  • Pattes ; phalanges arrières plus développées que l’avant
  • Durée de vie. 6 à 8 mois
  • Reproduction ; Le campagnol commence à se reproduire à l’âge de 2 mois entre les mois d’avril et octobre. Il porte 21 jours 2 à 8 petits et donne naissance  5 à 6 portées dans l’année. Un couple commençant à se reproduire au début de l’année donnera une colonie d’une centaine d’individus.

Le campagnol est herbivore
Il  consomme tous les jours l’équivalence de son poids en nourriture composée  de  racines charnues, bulbes, rhizomes, pissenlits,  pommes de terre, bambou, carotte, betterave, céleris, racines de fraisiers, chicorées, rhubarbes, arbres fruitiers… Un couple engendre 100 individus dans l’année soit un total de 1000 kg s’il n’y avait pas de  prédateurs.

Les prédateurs des campagnols  
Dans certaines régions de France, il est recommandé aux agriculteurs d’installer des perchoirs (piquets de pâture), des nichoirs, haies champêtres,   bosquets, broussailles  afin de favoriser les habitats des prédateurs des campagnols. Les corbeaux, pies, hérissons, les rapaces et  renards (souvent décriés) L’l’hermine et la belette consomment 3 à 8 campagnols par jour (+ de 1000 par an) Les chats et chiens (ratiers)  en sont très friands.  

Piégeage
Dans un jardin, en cas de pullulation, mieux vaut poser des pièges dans les galeries. Il existe différents modèles à pinces ou guillotine qui nécessitent plusieurs relevés par jour.  Ils détruisent les campagnols sans l’emploi d’un produit chimique. Sachez que les campagnols raffolent de pommes comme appât.  Sachez que les campagnols mangent exclusivement des produits frais et qu’il est Inutile d’essayer de les détruire avec du grain empoisonné.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com