Le chou kale, la star des légumes

   

On en parle partout, on le trouve nul part ou presque... le chou kale est le chouchou des médias. Il rencontre un véritable succès aux États-Unis chez les stars qui vantent ses vertus surprenantes.

 

Si vous avez été emballé par les émissions de télé glorifiant le chou « kale » (non anglais du chou frisé non pommé) et que vous souhaitiez le cultiver vous-même. Sachez que par expérience, vous risquez de parcourir de nombreuses jardineries pour revenir bredouille. Or cette année quasi tous les paquets de graines du chou kale ont disparu des présentoirs.Les grandes marques de semences ne souhaitent plus le référencer. Que se passe-t-il avec ce chou ? Si les anglo-saxons adulent ce légume oublié car d'après les spécialistes alimentaires, ils regorgent de propriétés surprenantes pour notre santé. En France, le chou kale ne prend pas ! Sauf « prêt à consommer » dans les boutiques spécialisées ou par-ci par là, au beau milieu d'un massif comme élément de décor et encore. En anglais le chou « kale » se prononce « kele ». Ce côté un peu British peut déplaire à moins qu'il s'agisse de sa ressemblance avec le chou à vache.

Le chou frisé ne pomme pas
Autrefois, comme tous les choux non pommés, il était classé comme chou fourrager, cultivé pour l'alimentation du bétail. Sauf dans les pays nordiques, le chou frisé constituait un excellent légume où les feuilles résistaient aux grands froids. Voici une excellente raison pour poursuivre la culture du chou frisé (kale) dans un jardin comme plante décorative et nutritive le « deux en un ». Sous réserve de trouver des graines mais sachez qu'en un clic, le chou kale est disponible sur internet. En moins de 3 jours (sans vous déplacer), les paquets de graines sont livrées dans votre boite au lettre.

Semer pas à pas le chou kale
Il se cultive comme tous les choux. Se sème à partir du mois d'avril en pépinière sous un abri (tunnel, châssis...) et se repique en pleine terre en juin dans un sol profond, riche et frais. Plus tard, il se sème en ligne et en pleine terre sans protection. La levée est très rapide pourvu que la terre reste humide.
1) Égalisez la terre très finement, la graine germe plus facilement dans une terre douce.
2) Tassez la surface du sol avec le dos d'un râteau ou une planchette.
3) Tracez une petit sillon sur une terre ferme sur 1 cm de profondeur.
4) Semez les graines pratiquement une à une avec un semoir (attention les graines rondes déroulent très vite)
5) Cachez les graines avec de le terre très fine.
6) Tassez le semis une nouvelle fois avec une planchette.
7) Couvrez le semis avec une toile en jute pour conservez l'humidité en surface jusqu'à la levée ( environ une semaine selon la température).
8) Arrosez copieusement avec une pomme douce sur la toile.

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com