CHOUX

 

  Le chou est un légume bien de chez nous car il serait originaire de nos rivages, plus connu sous le nom de « chou maritime » ou « crambe maritime ».

 Le chou sauvage tel qu’il existe encore de nos jours le long de la nos rivages maritimes (Atlantique, Manche et Méditerranée) sans oublier les côtes anglaises. Cette plante vivace s’accroche aux falaises calcaires, ses  feuilles sont épaisses, sans poils et couvertes d’une pellicule cireuse. Les tiges s’élèvent à plus de 1 mètre de hauteur terminées par des fleurs en forme d’épi jaune ou blanc.  On rentre dans la grande famille des crucifères comme le colza, la moutarde, les navets et les radis… Chez les choux, ce ne sont pas les fleurs qui nous intéressent mais les feuilles qui s’imbriquent les unes aux autres plus ou moins serrées, par-dessus, par-dessous, plus ou moins coiffés, de différentes couleurs… Ce sont les choux pommés, cabus, verts ou rouges. D’autres développent des bourgeons ou des têtes démesurées, c’est la classe des choux-fleurs et Brocolis. Il y a ceux qui se plaisent à renfler la tige en forme de rave. C’est le chou-navet  ou rutabaga. Et puis on est subjugué par l’extraordinaire chou qui rejette sous ses aisselles d’autres petits choux bien serrés. C’est le chou de Bruxelles.

En générale, les choux apprécient les climats frais et humides. La chaleur et la sécheresse ne conviennent pas à la culture du chou. Les choux aiment une terre forte, riche en humus et même calcaire.

Les choux cabus de printemps
Ils se sèment à partir du 15 août jusqu’au 15 septembre et se repiquent au mois d’octobre dans une terre saine, bien drainée, chaude. Les choux passeront l’hiver dehors pour une récolte dès le début du printemps.  Dans les régions froides et humides mieux vaut attendre le mois de février mars  pour faire ses semis sous des châssis ou un tunnel  abrité le long d’un mur exposé en plein soleil. La récolte sera en fin de printemps.

Les choux cabus d’été et d’automne
 Ils se sèment en pleine terre à partir du mois de mars et jusqu’en juin et les jeunes plants se repiquent aussitôt en place pour une récolte à partir de juillet jusqu’en automne.

Les choux cabus d’hiver 
Ils se sèment en juin et se repiquent  en juillet août. La récolte débute en novembre pour se poursuivre jusqu’en mars. Dans les régions froides, il est préférable d’arracher les choux et les replanter à moitié couché la tête exposée au nord. 

CHOU POMME Brassica oleracea, bisannuel (crucifères)

Synonymes : Chou capu, chou en tête
Les choux pommés sont classés en deux grandes catégories : Les choux cabus à feuilles lisses et les  choux de Milan à feuilles entièrement cloquées ou gaufrées.
Semis : de mars en mai et jusqu’en juillet pour les variétés les plus tardives puis se repiquent en place

CHOU ROUGE
Le chou qui donne de l’éclat au plat.
Semis : de mars en mai
Pour fixer la couleur rouge au chou, versez une cuillérée de vinaigre chaud par dessus 

 

CHOU DE BRUXELLES
Synonymes : chou rosette, chou à jets, chou spruyt de Bruxelles
Très résistant au froid, ce chou donne la piquette aux mains pendant l’hiver.
Semis : de mars en juin  puis se repiquer en place

CHOU-FLEUR
Très gourmand, ce chou apprécie une terre riche en humus et de fréquents arrosages.
Semis : février en mai puis se  repique en place

CHOU BROCOLI
Synonyme : Chou-fleur d’hiver
Originaire d’Italie, le chou Brocolis donne des pommes vertes. Il se cultive comme le chou-fleur. 
Semis : février en mai puis se repique en place
De tout temps, en Italie, on cultive le Brocoli qui veut dire pousses tendres. Petit à petit et grâce aux améliorations, le Brocoli eu un port plus serré et de couleur blanche. Il est à l’origine du chou-fleur.

CHOU-RAVE
Synonymes : chou de Siam, Boule de Siam
Le chou-rave produit une boule (rave) au-dessus du sol. En fait, il ne s’agit pas d’une racine comme le  chou-navet (Rutabaga) mais d’une tige renflée et charnue.
Semis : mars en juin 
Les Allemands et  les  Italiens sont de grands consommateurs de choux-raves 

CHOU FRISE
A la fois décoratives, ses feuilles frisées sont tendres et très bonnes lorsqu’elles ont pris un petit coup de gelée.
Semis : début avril-mai puis se repique en place
Il est aujourd’hui de plus en plus utilisé pour rehausser les massifs en hiver. 

CHOU FOURRAGER
Synonyme ; chou à vache
Le chou idéal pour nourrir les lapins et les moutons.
Semis : directement en place d’avril à la fin juillet

CHOU-NAVET OU RUTABAGA
Synonymes : Chou-rave en terre, Chou turnep.
Contrairement au chou-rave, le chou navet possède une racine renflée sous terre.
Semis : directement en place en mai-juin.
C’est sans doute grâce à sa rusticité qu’il fut apprécié pendant la guerre. Des rutabagas à gogo, ceux qui ont connu cette triste période rejettent le chou-navet.

Les choux d’ornement
Ils sont  décoratifs pour leur feuillage frisé et leurs couleurs.  Il s’agit d’un croisement de choux venu d’Asie. De couleur violette, unie, panachée ou  bordée de vert plus ou moins foncé, ils surmontent  les massifs en fin de saison, on les rencontre de plus en plus planté au milieu des ronds points. Au printemps ils se marient très bien avec les bisannuelles grâce à ses épis de fleurs jaunes. C’est une excellente plante de balcon pendant l’hiver  très résistante au froid.

Faire sa Choucroute dans un pot en grés
Utilisez de préférence des choux blancs bien pommés. Enlevez les feuilles vertes du pourtour.  Coupez le chou en 4 et retirez les grosses côtes. Coupez les feuilles en  lanière avec une râpe à choux.  Préparez une saumure dans un pot en grés. Tapissez le fond du pot avec une couche de gros sel puis versez une couche de 10 cm de choux + grains genévrier et épices. Tassez uniformément avec un bâton. Cette opération est essentielle car elle doit faire le vide d’air. Attendez quelques minutes que la saumure passe par-dessus.  Mettez une petite couche de sel puis 10 cm de chou avec quelques grains de genévrier et épices ainsi de suite jusqu’ à 5 cm de l’ouverture du pot. Tassez toujours uniformément de façon que la saumure couvre complètement le chou. Attention, vous devez essuyer soigneusement le bord du pot. Couvrez avec un linge propre et posez un poids par-dessus pour maintenir la choucroute tassée. Complétez le pot  avec de l’eau. Installez le pot en gré dans une pièce chaude pendant 2 semaines avant de le redescendre dans une cave. La choucroute est bonne à consommer au bout de 2 mois.  

 

Ça nous enquiquine…

PIERIDE DU CHOU Pieris brassicae
Symptômes : les choux sont envahis par des chenilles.
Une myriade de papillons  virevolte sur le potager… Faut-il s’en réjouir ? Oui, mais à condition de ne pas cultiver le chou ! Les chenilles vertes rongent l’épiderme des feuilles.
Remèdes : pulvérisez  un insecticide biologique comme le Bacillus thuringiensis. En cas de petite attaque, il suffit d’écheniller. 
Il faut le savoir….  les poules et les oiseaux adorent les chenilles. 

ALTISE (Phyllotreta)
Symptômes : les jeunes choux sont percés par une multitude de petits trous. 
En fait, il s’agit d petites puces noires (coléoptères) qui sautillent autour des crucifères.
Remèdes : bassinez fréquemment le feuillage. Couvrez les semis avec un film de forçage (P17). Saupoudrez les semis avec de la cendre de bois.

HERNIE DU CHOU (Plasmodiophora brassicae)
Symptômes : les choux ne poussent plus et boursouflures à la base de la  tige et sur les racines.
L’hernie du chou est un champignon dû à l’acidité (pH inférieur à 7) du sol.
Remèdes : apportez des amendements calcaires ou de la cendre de bois. Désinfectez les jeunes plants avec une décoction de prêle. Supprimez les plantes malades. Respectez les rotations de culture et évitez de planter d’autres crucifères au même endroit. Plantez un bâton de rhubarbe aux pieds des choux

CHOU BORGNE (Contarina nasturtii)
Symptôme : il n’y pas de tête au chou.
La larve (Cécidomyie) ronge la tête.
 Remède : Eliminez au repiquage les choux ne comportant pas d’œil terminal.

MOUCHE DU CHOU (Phorbia brassicae)
Symptôme : les choux jaunissent et cassent au collet. 
Des larves (asticots blancs)  rongent le pied.
Remèdes : évitez les plantes de la même famille (crucifères)  à proximité. Brûlez les trognons des choux malades.

Sa bonne densité en vitamines -notamment en vitamine C, en vitamine B9 et en provitamine A- ainsi qu'en fibres, le rend précieux dans les menus "minceur" (on sait le préparer cru, mais aussi le cuisiner léger, accompagné de viandes maigres ou de volailles). Il contribue à un meilleur équilibre nutritionnel et consommé régulièrement, il tient un rôle préventif vis-à-vis de certains cancers.

Les vertus du chou
Propriétés : adoucissant, antianémique,  antiscorbutique, cicatrisant, dépuratif, diurétique, hypoglycémiant, pectoral, vermifuge, vulnéraire

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com