CONCOMBRE

 

Le concombre est rampant, lorsqu’il est  cultivé au sol,  grimpant  lorsqu’on lui offre un support. En effet,  il possède des tiges flexibles pourvues de vrilles. Ne négligez pas cet avantage, car vous récolterez des fruits propres, longs et  verts tout autour comme ceux qu’on achète dans le commerce. Le concombre comme tous les cucurbitacées est une plante frileuse. Pour les semer et surtout les repiquer, attendez que tous risques de gelées soient écartés.

 

 

Les bonnes conditions de culture

Le concombre se plait  dans une terre riche en matière organique (humus. Vous devez l’enrichir  avec du terreau, compost du jardin ou déshydraté, du fumier enfoui avant l’hiver. Les concombres et les cornichons comme toutes les cucurbitacées (melon, courge, potiron…)  apprécient une terre travaillée en profondeur, fraîche mais surtout  sans excès d’humidité. Au moment de la plantation, vous pouvez  incorporer un engrais organique  riche en magnésie et en bore  du type engrais tomates.

Semis à la chaleur sous abris.
Comme le concombre est frileux, vous pouvez  accélérer sa culture en semant ses graines  à l’intérieur. Elles doivent  levées rapidement sans s’arrêter. La germination  dure 4 à 5 jours à + 20°C (sous abris) et 8 à 10 jours (en pleine terre).   Après la levée, les jeunes concombres doivent bénéficier de beaucoup de lumière (devant une fenêtre ou dans un véranda chauffée).

  • Semis en terrine. Remplissez une terrine avec un terreau léger pas trop riche « spécial semis et boutures ». Semez les graines à la volée ou  - une à une -  de façon qu’elles ne se touchent pas. Couvrez légèrement es graines. Maintenez humide jusqu’à levée en pulvérisant tous les jours de l’eau tiède. Dès que les deux cotylédons sont bien développés, repiquez un à deux jeunes plants dans un godet en plastique ou dans un godet en tourbe compressée. Ce dernier permet de repiquer directement en terre sans le dépoter. C’est plus facile et plus efficace !
  • Semis en godet.  Remplissez des godets en plastique ou en tourbe avec un terreau « spécial semis et bouture ». Semez 3 graines par godet et recouvrez-les de terreau. Arrosez doucement par-dessus ou faites tremper les godets quelques minutes dans une  bassine. Une fois germées, installez les godets en pleine lumière et toujours à la chaleur. Conservez qu’un seul plant, le plus fort.
  • Semis sous châssis. Sur une couche de fumier  frais, semez en ligne, en godet puis mettez les en pépinière toujours sous abris puis repiquez avec une petite motte en pleine terre.

 

Semis directement  en pleine terre

Les premiers semis se font lorsque les gelées ne sont plus à craindre, Semez 5-6 graines en  poquets en les écartant de  50 cm à 60 cm. Recouvrez les graines avec du terreau. Abritez le semis avec un cône de forçage,  une cloche en verre ou une bouteille en plastique  découpée la base. (Photo). Cette méthode permet de réchauffer la terre et protéger les jeunes plants des gelées. On peut aussi posez un voile de forçage (P17) par-dessus. Retirez les protections lorsque les gelées ne sont la chaleur est au rendez-vous. 
Lorsque les pieds de concombres  sont bien développés, retirez  les plants en surnombre, en principe il faut  3 plants par poquet pour obtenir une belle production. Profitez-en pour tenter de repiquer  les plants arrachés dans un autre coin de jardin.

Au début, les graines doivent être arrosés  régulièrement pour qu’elles lèvent vite et que les jeunes concombres démarrent bien.  Dans  les terres sèches,  arrosez continuellement  pendant la plus  grande partie de la végétation. Binez  fréquemment si vous ne paillez pas. Mais  mieux vaut pailler  surtout lorsqu’il commence à faire chaud et sec.

Le paillage Vous avez le choix d’utiliser de la paille (facile quand on habite la campagne) ou des fibres de bois, de la paillette de lin…. Le  paillage empêche aussi la pousse des herbes indésirables et maintient  les fruits propres au moment de la récolte. Toutefois il faut se méfier des limaces qui pendant la nuit dévorent feuilles et fruits.  Pour empêcher les gastéropodes,  utilisez une barrière anti-limace (cendre de bois, granulés de laves anguleux, aiguilles de pin, boite de conserve remplie de bière …) libre à vous de choisir la bonne méthode pour vous débarrasser des limaces !

Le saviez-vous ?

  • Très riche en haut (+ 90%), le concombre est très désaltérant.
  • Très peu calorique, le concombre renferme de nombreux minéraux comme le potassium, des vitamines et des oligo-éléments. 
  • Il faut 12 semaines après le semis pour récolter un concombre. Semis 1er juin + 12 semaines = récolte à partir du 1er août
Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com