Les cucurbitacées se gardent à la chaleur

Il est vraiment temps de rentrer les dernières cucurbitacées car il n'y a plus rien à espérer dehors. L'humidité, le gel, les rongeurs peuvent anéantir une production en moins d'une semaine.




De la douceur, beaucoup de douceur et surtout de la propreté pour espérer les conserver une grande partie de l'hiver. Les fruits sont mûrs (car il s'agit de fruits) lorsque le feuillage jaunit puis se dessèche. Cette règle s'applique à la grande famille des potirons, potimarrons, pâtissons, melons, pastèques, concombres...Mais aussi aux coloquintes (non comestibles) qui peuvent s'admirer plusieurs années à l'intérieur près d'un radiateur.

Une bonne toilette avant la rentrée
Lorsque le moment est venu (dépêchez-vous !) prenez soin de couper le pédoncule à 10 cm au-dessus du fruit. Les potirons (comme toutes les cucurbitacées) se manipulent avec douceur, le moindre choc amener une infection pestilentielle (pourriture). Avant de les entreposer, lavez votre récolte à grande eau avec un jet pourquoi pas pour retirer les souillures de terre. Frottez avec une brosse douce ou une éponge avec une sans entamer la peau. Essuyez-les soigneusement avec un torchon propre. Une fois terminé, l'épiderme brille, signe que la toilette est réussie. Cette technique est valable pour toutes les courges arrivées à maturité (pâtisson, potimarron, bonnet turc, calebasse, coloquinte…). S’il ne fait pas froid, vous pouvez laisser quelques jours les cucurbitacées dehors au soleil sur le rebord d’une fenêtre au sec.

Les cucurbitacées passent l'hiver au chaud.
Contrairement à une idée reçue, elles ne supportent pas la fraîcheur d'une cave humide. Préférez ’un cellier aéré dont la température ambiante est supérieure à 14°C. En fait, elles ne font pas bon ménage avec les pommes de terre lorsque la température est inférieure à 10°C. Si vous ne possédez pas de local adéquat, optez de vivre cet hiver en compagnie des cucurbitacées dans une pièce à vivre comme par exemple la salle à manger ou une cuisine chauffée à 20°C.

Les restes au congélateur
Toutes les cucurbitacées pourrissent en moins d'une semaine lorsqu'elles ont été coupées. C'est surtout le cas de l'énorme potiron qui une fois entamé se dégrade en quelques jours. En tranches, il se conserve au réfrigérateur une semaine emballé dans une cellophane. Mieux vaut faire cuire les restes en soupe ou en purée et les congeler. Ou coupez a portion restante,en dés, blanchissez 1 minute dans une eau bouillante avant de les mettre au congélateur pour les reprendre plus tard et réaliser de merveilleux potages.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com