Bien cueillir et conserver ses pommes

   

Cette année la plupart des arbres fruitiers ont trois semaines d’avance. Les branches craquent sous le poids des fruits. La récolte de pommes 2018 est belle et abondante .

 

Petite inquiétude auprès des possesseurs de pommiers car les branches trainent jusqu’au sol. De nombreuses pommes jonchent le sol. Les guêpes en profitent pour entamer les fruits à l’intérieur. Attention, lors du ramassage aux piqûres et surtout ne croquez pas dans une pomme percée car l’intérieur peut être habité par une ou plusieurs guêpes. Les hyménoptères sont très nombreux cette année à cause de la profusion de fruits chargés en sucre.

Cueillir et conserver les pommes.
Utilisez  une  échelle 3 pans pour accéder aux fruits par l’extérieur sans  briser les branches. Les pommes sont mûres les pépins sont noirs et se détachent de l’arbre. Lors de la cueillette, ne choquez pas les fruits, une pomme foulée s’abîme très vite. Placez les pommes dans des caisses propres en bois ou en plastique. Rangez les fruits sur une seule couche.  Avant de rentrer les caisses, laissez quelques jours sécher les fruits dans un endroit sec et bien aéré. Entreposez  vos caisses de pommes dans un local frais  (idéal entre 6 et 10°C). Une pomme supporte une température de  – 3°C. Si vous n’avez pas de place pour stoker vos pommes, conservez-les dans des cartons et de la tourbe blonde sèche. Les fruits resteront plus longtemps fermes sans se rider

 

Trois questions à  Laure des Vergers Courtois de Suzanne (Ardennes)

Les pommes sont-elles en avance cette année ?
Dans nos vergers de Suzanne, nous cueillons  les pommes deux semaines plus tôt à commencer par  Elstar et Royal  Gala et bientôt Belle de Boskoop  qui sont cette année très parfumées avec néanmoins une texture plus sèche ce qui n’enlève rien au goût somptueux et rafraichissant des premières pommes de fin d’été.

Comment conserver les  pommes plus longtemps ?
Bien sûr les pommes se cueillent avec délicatesse sans les fouler. Mais le plus important est d’éviter le choc thermique. Il ne faut surtout pas passer par une température chaude pendant la journée au moment de la cueillette puis les entreposer dans une pièce trop fraiche ensuite. Il faut y aller progressivement dans la mesure du possible.
Je vous conseille de cueillir l’arbre en trois fois. La première cueillette concerne des pommes relativement vertes qui continuent à murir tranquillement dans une pièce fraiche à l’abri de la lumière. Ce sont les premières pommes cueillies que vous consommerez les dernières. Les autres pommes plus colorées seront parfaites dès cet automne. Sachez qu’une pomme a besoin aussi de fraicheur nocturne pour se colorer.

Queue en l’air ou pas ?

C’est la question qui revient le plus souvent. C’est toujours avec le sourire que je leurs indique que les arboriculteurs ne se préoccupent pas de la position de la pomme. Le plus important est de les  entreposer avec délicatesse dans une caisse propre et surtout extraire les pommes pourries au fur et à mesure. Sinon pour de petites quantités, il est d’usage de placer  les pommes sur une seule couche la tête en bas.

     

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com