Démarrer un potager

Il est encore trop tôt pour planter sans protection les plantes qui craignent le gel. Cependant, il est possible de les démarrer à l'abri des courants d'air afin de prendre un peu d'avance

A l'achat, vos plantes sont cultivées en petits godets ou en mottes rassemblées par 10 ou 6 dans une barquette étriquée. Chez les revendeurs (spécialistes ou pas), les jeunes plantes sont placées les unes contre les autres sur des tablettes ou entreposées sur des palettes à étages. Alors que jusqu'ici, les horticulteurs maraichers, les repiquages étaient bichonnées, chouchoutées à la chaleur et à la lumière. Le voyage, le stockage dans les magasins plus ou moins éclairés, demandent à être plantées le plus vite possible. Le grand hic ; c'est le gel !

Que faire ?

- Les planter en pleine terre ou dans un bac, elles ne résisteront pas plus d'une nuit sans succomber en cas de gel ! Avec des températures nocturnes fraiches en avril -mai, les plantes gélives ne se développent pas. Pire, elles risquent de dépérir.

- Les laisser à l'intérieur de la maison ? Elles vont souffrir du manque de lumière et d'une ambiance confinée ce qui favorisent les champignons et toutes sortes de maladies.

- Les stocker dans un sous-sol ou dans le garage ? Comme pour l’intérieur, les plantes vont s'anémier dans l'obscurité.

Le manque de lumière est catastrophique

La pénombre, le manque d'air, le froid... les jeunes plantes sont traumatisées par l'ingratitude imposée par cette nouvelle vie. La moindre feuille jaune fait pourrir la compagnie. Les boutons coulent, les maladies s'installent et notamment le botrytis. Résultats, les plants souffreteux repartent difficilement ensuite.

Rempoter les plantes dans de plus grands pots

Le rempotage est une technique d'attente pour avancer une culture ou pour récolter des tomates dès le début de l'été.

Le changement de pot permet aux racines de se développer. D'un petit godet de 7 cm ou une motte vous passez à un pot de 10 ou 12 cm.

Les unes contre les autres

Ensuite, placez les plantes gélives les unes contre les autres au pied d'un mur exposé au sud à l'abri des courants d'air. Le soir si les températures baissent rentrez les pots à l'abri du gel que vous ressortez le lendemain matin. Les pots peuvent rester à l'extérieur si les températures nocturnes sont positives en les couvrant avec un épais voile d'hivernage. Ce même voile est retiré tous les jours.

Et après...

Pendant ce temps, les plantes se développent tant bien que mal jusqu'au jour où elles retrouveront leur liberté en pleine terre ou dans une jardinière sur le balcon.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com