FLEURS D'ETE

Au printemps, lorsque vous plantez des arbustes pour la première fois dans un jardin, vous êtes  naturellement attirés par  les couleurs et les senteurs printanières. Les forsythias, groseilliers fleurs,  rhododendrons,  mahonias, lilas…  rivalisent sous l’épanouissement de leurs pétales. La nature explose et se drape de fleurs ! Les conifères aussi se montent dans leurs plus beaux jours avec leurs jeunes bourgeons.  Les  rosiers ne manquent pas non plus, entre choisir des remontants, petites ou grosses fleurs, polyanthas,  tiges, pleureurs, grimpants, parfumés,  arbustifs… sans oublier la bande des clématites très convoitée en ce moment. Dans cette euphorie printanière, nous partons bêche à la main planter les arbustes des premiers beaux jours. Les spécialistes du jardin le savent bien, les jauges et tablettes sont inondées par une multitude d’arbustes fleuris « prêts à planter »  L’achat est  impulsif sous le charme des premiers rayons de soleil.  Et l’été dans tout ça ? Avez-vous songé aux arbustes qui prennent le relais ?  Paix à leurs floraisons, les arbustes printaniers restent éternellement  verts en période estivale. Au mois d’août… c’est le moment de reprendre des couleurs jusqu’en automne si vous choisissez des arbustes à floraison estivale.  
Voici 3 petits arbustes « coups de cœurs » qui, cet été,  méritent d’éclairer jardins et balcons.

Les potentilles
Originaires de l’Himalaya et de la Chine du Nord, elles sont capables de résister à la sécheresse et aux fortes gelées  (-25°C). Ses petites  fleurs gracieuses ressemblent à  celles de l’églantier (avec les épines en moins).  Elles sont généreuses en été et se faufilent entre les autres arbustes. Inexistantes au printemps,  elles  nous surprennent avec leurs rayonnantes petites fleurs aux jolis coloris vifs ou pastel  selon les nombreuses variétés. Sobres,  elles se contentent de peu, les sols pauvres leurs vont bien. Les potentilles aiment la compagnie. C’est la plante idéale pour petits jardins et  sur les balcons.
Dans un grand jardin, placez les potentilles devant les autres arbustes, elles  donneront la dernière touche de couleur. Elles se marient très bien avec les lavandes, les spirées, les vivaces, les fuchsias (mi-ombre). Placées aux pieds des rosiers, son feuillage reluisant habille les tiges dénudées.  Les potentilles arbustives peuvent servir de petites haies fleuries ne dépassant guère 1 mètre de hauteur.
Entretien
Les potentilles ne demandent peu ou pas une taille spécifique pour fleurir. Comme beaucoup d’arbustes, aérez l’intérieur en coupant quelques rameaux situés dans le centre. Sinon un simple petit coup de cisailles est suffisant pour stimuler la floraison. Tous les 2 à 3 ans, rajeunissez-les en les  rabattant sévèrement à la fin de l’hiver.

Comment multiplier une potentille ?
Les potentilles se bouturent  fin août à l’étouffée. Après avoir retiré les fleurs et les feuilles du bas, plantez-les 3 par 3 sous une bouteille en plastique. Encore plus facile, pratiquez la bouture à bois sec (sans feuille) de novembre à février.

 

Espèces et variétés intéressantes (parmi les 500 espèces)
Potentilla   fructicosa ‘Red Ace’ rouge orangé, jaunit à la chaleur. Hauteur 50 cm.  A planter mi-ombre pour éviter la décoloration.
Potentilla   fructicosa. ‘Goldfinger’  grosse fleur jaune d’or. Hauteur 50 cm. Idéale pour les petites haies ou en association avaec d’autre arbustes ou vivaces.
Potentilla   fructicosa ‘Pretty Polly’ rose pale. Hauteur 80 cm
Potentilla   fructicosa. Abbotswood’ blanc, 0,80m a plus florifère des potentilles blanches. Sa floraison débute en mai pour se terminer en octobre. Port étalé et feuillage vert bleuté.  
Potentilla   fructicosa  Elizabeth’ jaune vif.  Hauteur 1m
Potentilla   fructicosa  Vilmoriana’ blanc crème. Hauteur 1,20m
Potentilla   fructicosa  'Tangerine',  jaune orangé,  jaunit à la chaleur  A planter mi-ombre pour éviter la décoloration.

 

Spirée  japonica 'Shirobana'
Cette petite spirée fait  partie d’une grande famille mais celle-ci est unique en son genre car elle est composée de 2 couleurs sur la même fleur. Comme si les fleurs blanches étaient éclaboussées par des teintures roses venues d’ailleurs. Hauteur 60 à 80 cm.  Exposition soleil ou mi-ombre (dans le sud). La spirée japonica ‘Shiroban’ pousse presque partout mais mieux vaut éviter le calcaire sinon ajoutez à la plantation de l’humus (terreau). Elle fera le plus effet dans un massif,  une petite haie avec d’autres plantes ou plantée sur  le balcon dans un bac exposé mi-ombre..
Entretien : coupez 1/3 les fleurs fanées à la cisaille aussitôt défleuries

 

Calluna (bruyère)
Comme toutes les bruyères, elle exige un sol acide pour se développer. Dans un sol calcaire, apportez-lui un mélange  de terre de bruyère, compost et sapinette (aiguille de pin). La bruyère calluna aux fleurs blanches, roses ou rouges tapissent idéalement les massifs de plantes de terre de bruyère. Son port lui permet de s’étaler sur + 50 cm sur une hauteur de 25 à 50 cm suivant les espèces. Il existe de très nombreuses variétés  dont les floraisons se chevauchent  de juillet à novembre. Sur un balcon exposé à l’ombre, mariez les callunas avec les azalées, floraison garantie du mois de mars jusqu’en novembre.
Entretien : si vous garnissez tous les 2 à 3 ans le sol avec de la terre de bruyère, vos callunas ne seront jamais malades.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com