Froid en janvier

Si le froid est nuisible au printemps lorsque les arbres sont en fleurs, il est bénéfique en janvier pendant la période de repos végétatif. Le gel favorise une floraison et fructification.

Faut-il s’inquiéter d’un mois de janvier froid ? Qu’en est-il de nos plantes ? Vont-elles souffrir ? Sont-elles parées contre la neige ? Seront-elles encore en vie au dégel ? Hormis les végétaux malingres ou inadaptés à la région, ce froid est salutaire pour les parcs et jardins ! On peut déjà prévoir une floraison importante des arbres fruitiers, la promesse d’une année fructueuse (sauf gelées tardives), Quoiqu’il en soit cette vague de froid est bénéfique pour l’année 2010. Sans être prophète,  il y aura une réduction des parasites  (pucerons, chenilles, cochenilles, acariens, aleurodes…).

Dans la véranda
Malgré le froid extérieur, les jours rallongent avec luminosité supérieur par rapport aux mois précédents. Nous sommes dans la période montante ! Les plantes vertes et fleuries commencent à reprendre leur végétation. C’est le moment de les nourrir légèrement. Il suffit de verser une petite dose d’engrais dans l’eau d’arrosage. Diminuez la dose prescrite par quatre. Cette technique permet d’apporter de l’engrais à chaque arrosage.

Bulbes
Les bulbes de printemps plantés en automne (tulipes, jacinthes, crocus, narcisses …) réclament une période froide pour fleurir généreusement au printemps.  Fin janvier, il est  normal de voir les  bulbes pointer leurs premières feuilles. Résistants au froid, il est inutile de les protéger. En revanche, au dégel bulbes plantés dans les jardinières ont tendance à sortir de terre. C’est  à cause d’un terreau trop léger.  Vous pouvez y remédier en les couvrant de gravillons.

Fleurs Bisannuelles
Les pensées, myosotis, giroflées, pâquerettes résistent en principe au froid à condition que la terre ne soit pas détrempée.  Si elles  sont plantées dans des bacs ou des jardinières veillez à vider les soucoupes. La meilleure protection est sans aucun doute la neige.

Lauriers
Les lauriers atteints par la chlorose (à cause du calcaire)  risquent de ne pas repartir. Un conseil : en mars-avril s’ils ne bourgeonnaient pas, rabattez-les immédiatement à 30 cm du sol.

 

Protéger les rosiers
Buttez le pied (point de greffe)  des rosiers car ils craignent  les fortes gelées.  Vous pouvez les couvrir avec du terreau ou de la paille. Les rosiers tiges aussi demandent une protection. Enveloppez le tronc avec une gaine d’isolation de tuyau de chauffage, elle est fendue sur la longueur et  facile d’utilisation. Evitez d’envelopper les têtes avec des sacs en plastique non percés car la condensation détériore les bourgeons.  En fait, la journée le soleil attendrit les bourgeons et les rend plus vulnérables  pendant la nuit lorsque les températures descendent subitement. Il existe des voiles d’hivernage tissés très efficaces contre la gelée. 

Le potager
La priorité est d’attendre que le gel et la neige fonde pour y remettre les pieds.

 

Le saviez-vous ?

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com