Gazon - entretien

 

Ne vous laissez pas déborder par la nouvelle pousse printanière, vous devrez passer et repasser la « mangeuse d’herbe » afin que votre moquette verte redevienne le « Green ». En tondant régulièrement (dans la mesure du possible) vous obtiendrez un gazon vert, dru et  homogène. Plus la pelouse est tondue fréquemment, plus elle sera dense et fournie.  En revanche, si la coupe est hachée à cause d’une lame mal affûtée,  l’herbe jaunira et sera concurrencée par des pissenlits et autres herbes à feuilles larges.  .

Faut-il donner de l’engrais à une pelouse ?
Ce n’est pas une obligation, certaines pelouses restent bien vertes sans être engraissées et désherbées. Elles n’ont pas été privées de leur propre nourriture car l’herbe n’est jamais ramassée et c’est le cas avec l’utilisation d’une tondeuse « mulcheuse* ». Elles sont classées dans « l’éternel recommencement ».  En ramassant l’herbe avec ou sans panier (et on peut le comprendre), on appauvrit  la pelouse  en éléments nutritifs. Donc pour ceux qui préfèrent une pelouse bien entretenue, bien coiffée vous devez l’alimenter avec parcimonie. On ne peut pas prendre et ne jamais rendre !  Au printemps, apportez des engrais gazons contenant Azote, Phosphore, Potasse, Soufre, Magnésie et d’autres oligo-éléments. Epandez l’engrais toujours sur un sol humide.  A l’automne,  préférez un engrais  dosé en phosphore et potasse.
Les engrais gazons à «libération lente »  libèrent progressivement les éléments minéraux pour procurer au gazon une croissance régulière sans gaspillage (lessivage), ni risques de brûlures.  Le bon équilibre entre les 3 éléments majeurs N, P, K est le rapport 3/1/2 ou 3/1/3
Un  engrais 100 % organique nourrit le gazon et stimule la vie biologique des sols, il respecte aussi totalement l’environnement. Aucun lessivage minéral n’est à craindre puisque la totalité de l’azote et de la potasse sont d’origine organique.
Quelques soient les engrais que vous employez, vous devez respecter les doses prescrites, il est inutile voir dangereux de « surdoser », c’est mauvais pour votre gazon, mauvais pour votre porte-monnaie et très mauvais pour notre planète.  Mieux vaut diminuer les doses prescrites par deux.

L’arrosage
L’eau est vitale pour garder un gazon vert car elle constitue plus de 90 % de la plante. Il est donc impératif de garder l’humidité au sol avant de la gaspiller par des arrosages intempestifs et coûteux.  Arrosez  le soir et ne rasez pas la pelouse lorsqu’il fait sec car vous favorisez la mousse.  Si votre terrain est très filtrant, améliorez la surface du sol en répandant du terreau par-dessus.

 

5 règles pour avoir un beau gazon

 

Tondeuse mulcheuse
L’avantage de ce système, la tondeuse coupe le gazon en tout petits morceaux, l’herbe est soufflée et non aspirée sur la terre. Il n’y a donc pas besoin de ramasser l’herbe à chaque tonte (pas de panier) .Il n’y a pas de déchets de tontes qui encombrent le compost. Le mulching fertilise naturellement la pelouse, maintient l’humidité dans le sol, il limite l’évaporation lorsqu’il fait très chaud. En revanche, il faut tondre par temps sec et plus souvent car ne fonctionne pas dans l’herbe haute.

Coup de cœur

Pour une tondeuse électrique sans fil. La tondeuse Rotak 43 LI  de chez Bosch est idéale pour les jardins allant jusqu'à 600 m². La tondeuse peut tondre la pelouse sans s'arrêter grâce au processus de charge rapide et aux 2 batteries 36 V fournies Li-Ion (Au bout de 30 minutes seulement, la batterie est déjà chargée à 80 %, au bout d'une heure à 100 %).  Très légère (14,7kg)  le système guide-herbe innovant permet une tonte au ras des murs et des terrasses, le long des parterres  de fleurs et des bordures.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com