Géranium ou pélargonium, c'est quoi la différence ?

 

Les géraniums sont associés aux rois des balcons ainsi qu'aux potées de fleurs qui passent les hivers a l'abri du gel et ressortis au printemps pour la plus grande joie des jardinières. Sachez qu'un géranium au balcon appartient au genre pélargonium.

Le géranium est un bec de grue ou de héron alors que le pélargonium est un bec de cigogne. Sans vouloir rentrer dans une polémique botanique, mes professeurs d'horticulture de Douai Wagnonville dans le Nord, nous auraient sermonnés avec un zéro pointé si nous avions fait la confusion entre un géranium et un pélargonium. Encore maintenant, les pépiniéristes producteurs de plantes vivaces sont aussi pointilleux sur la dénomination du géranium. Géranium ou pélargonium : qu'en est-il exactement ?


Pélargonium ou géranium, le dilemme ?

Peut-on imaginer un client averti demander à un horticulteur :

- Auriez-vous des pélargoniums retombants ?

Et que le professionnel vous rétorque : Pélargonium hederaefolium rouge ou pélargonium peltatum double rose ? Sur mes tablettes, j'ai aussi de superbes pélargoniums hortorum blancs ou des pelargoniums zonal saumon ainsi que des pelargoniums grandiflorum aux fleurs bicolores ! Dehors, j'ai aussi une gamme importante de géraniums rustiques pour une plantation en pleine terre !

N'aurait-il pas été plus facile de dire.

- Auriez-vous des géraniums lierre ?

Le professionnel répond le plus simplement du monde

  • Des géraniums « roi des balcons rouges » ou des géraniums lierre à fleurs doubles roses ? Sur mes tablettes, j'ai aussi de superbes géraniums droits blancs ou des géraniums zonal saumon ainsi que des pélargoniums à grandes fleurs bicolores. Dehors, j'ai aussi de très nombreuses variétés de géraniums vivaces pour la pleine terre qui ne gèlent pas.


Géranium vivace, géranium rustique

C'est le vrai, le pure, le dure, le rustique celui qui passe l'hiver dehors en pleine terre sans broncher. Il supporte la sécheresse, se plaît quasi partout, dans un sol ordinaire au soleil ou à la mi-ombre. Il a deux ennemis : les sols très humides en hiver et les terres très acides. Ils se divisent, se bouturent très facilement sans prendre trop de gants. C'est une plante bien de chez nous de l'hémisphère nord.

Pélargonium zonal (géranium zonal)

Appelé aussi géranium droit, ses feuilles sont plus ou moins zonées d'ou son nom pélargonium zonal (géranium zonal). Ils sont de toutes les couleurs sauf jaune à fleurs simples ou doubles. Ils se plantes dans les massifs, en jardinières mais surtout en potées car ils se conservent très bien à l'intérieur dès que les gelées sont menaçantes. Certains géraniums deviennent des arbustes de plusieurs dizaines d'années.

Géranium lierre (pelargonium peltatum)

Le plus connu est le roi des balcons capable de retomber de plus d'un mètre. Il se couvre d'une multitude de petites fleurs de couleur rouge vif, rose foncé, rose pâle, violet... Soleil ou mi-ombre, c'est la valeur sûr des balcons.

Chez les « géraniums » lierres, il y a aussi les fleurs doubles dont la palette de couleurs est nettement plus importante. Ils sont moins retombants que les lierres simples mais tellement plus variés.

Géranium à grande fleur (pelargonium grandiflorum)

A la différence des autres noms communs, celui-ci est plus connu sous le nom de pélargonium. Traditionnellement, le pélargonium était cultivé uniquement pour réaliser des potées. Actuellement, de très nombreuses variétés à plus ou moins petites fleurs sont aussi disponibles en association avec d'autres plantes en bacs ou en jardinières.


Bon à savoir

Cette rubrique n'a pas vocation de faire de la botanique tatillonne mais de l'information pratique pour mieux comprendre l'affichage des plantes dans les magasins mais aussi traduire les publicités. Manque aussi d'autres espèces comme par exemple le pélargonium fragrans appelé aussi géranium odorant anti-moustique selon le parfum.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com