Plantez des gojis

Lycium barbarum, cette baie est très riche en oligo-éléments (zinc, fer, cuivre, sélenium, phosphore…). Si actuellement, elle est vendue sous différentes formes pour ses bienfaits, il pousse merveilleusement bien dans nos jardins.


La baie de goji est fortement utilisé par la médecine chinoise et tibétaine grâce aux éléments qu’elle contient (acides aminées, anti-oxydants, vitamines, caroténoïdes…). Nous en resterons là pour ses vertus, laissons aux spécialistes le soin de vanter ses bienfaits. Mais attention, actuellement sur le marché circule des « pseudo-gojis ». La demande mondiale est tellement importante qu’elle entraine l sa raréfaction dans leurs pays d’origine (Chine, Tibet)  où les habitants s’en nourrissent quotidiennement. L’affaire est tellement juteuse que  de vastes champs de gojis se développent en Chine. Seulement la méthode culturale est discutable car il n’est pas rare de retrouver des résidus de pesticides. Soyez vigilant, procurez-vous des gojis dont la traçabilité est indiscutable.  L’occasion pour nous de cultiver des gojis dans le jardin

Plantation du goji
Ce petit arbuste aime les sols calcaires et filtrants : "où la lavande pousse le goji pousse". Si vous plantez plusieurs pieds, écartez les pieds  tous les  50 cm. Travaillez le sol sur toute la surface comme si vous plantiez des framboisiers. Ajoutez un peu de terreau à votre terre. Plantez  les mottes bien humides après les avoir fait tremper dans un seau d’eau. N’enterrez pas les plantes trop profondément. Il faut que le collet soit affleure la surface du sol.  Formez une cuvette pour conserver l'humidité la première année. La première année il est préférable d'arroser pendant l'été. Paillez pour maintenir l'humidité et pour le protéger contre le froid le premier hiver. Sachez que goji résiste à – 20°C.

Et après…
L’arbuste atteint 1.50 m de hauteur et peut monter  jusqu’à 3 mètres. N’hésitez pas à lui couper la tête pour qu’il soit plus touffu. Le goji pousse assez vite mais pour accélérer sa future fructification, il est préférable de palisser les rameaux à l’horizontal voir les arquer vers le bas. En ralentissant le circulation de la sève dans les rameaux (petite souffrance) vous l’incitez à fleurir donc à fructifier. Ainsi vous gagnez une année de production sachant qu’il commence à fructifier au bout de la deuxième année et rapporte sérieusement après 3 ou 4 ans de culture. Plus il est vieux plus il rapporte.

Les fleurs insignifiantes  bleues ressemblent aux tomates, aubergines et pommes de terre car le goji est de la même famille (solanées). Ces fruits (baies) sont semblables à de petites tomates allongées de couleur orange.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com