Haies

« Y en a marre de la tête du voisin et de son chien ! »,  « Y en a marre des tôles ondulées et du fourbi ! » « Y en a marre de la rue et de son cortège de voitures ! »… « Y en a marre…  je vais être chez moi, un point c’est tout ! »  

Qui n’a jamais eu ces genres de réflexions ? C’est très compréhensible et c’est souvent le fond de commerce des marchands. Les catalogues et publicités  fleurissent et envahissent  actuellement nos boites aux lettres. Ils regorgent à qui mieux mieux de promotions à planter dans le jardin. Les  haies séparatives ne sont pas en reste pour vous aguicher  à faire de bonnes affaires. L’affaire faite, vous avez choisi de merveilleux  thuyas, cyprés ou, lauriers… Vous aller enfin pouvoir vous cloîtrer dans votre nouvelle propriété. Facile, une bonne tranchée à 50cm du voisin,  du terreau plantation, un engrais spécial reprise,  de l’eau….et vous voila enfin chez vous dans votre propriété privée. Ouf ! On aurait pu aussi planter une haie champêtre, celle qui fait virevolter les papillons, celle qui donne la nichée aux oiseaux… On aurait pu aussi installer une haie défensive, celle qui pointe ses épines en guise de défenses et qui est un merveilleux refuge aux oiseaux mangeurs d’insectes. On aurait pu aussi faire le mélange des deux… Voici quelques arbustes faciles à cultiver dans une haie champêtre.

Arbre aux papillons ‘Buddleia’
Floraison : de juillet à septembre (violet, rouge foncé, rose, pourpre, blanc). Hauteur adulte : de 3 à 6 m suivant les variétés Sol : ordinaire, sec, ingrat,  plutôt calcaire.
Bon à savoir
Le buddleia se plait au soleil dans un sol ordinaire. Taillez-le sévèrement au printemps pour augmenter sa floraison. Il se ressème facilement dans les graviers ou entre les pierres .  En été les nombreuses grappes de fleurs parfumées attirent les papillons. 
Pour prolonger sa floraison jusqu’en automne,  taillez-le une fois en  mars puis en mai 

Boule de neige ‘Viburnum opulus roseum’ 
Floraison : de mai à juin (blanc verdâtre puis blanc pur et rose pâle) Hauteur adulte : 3 à 4 m. Sol : Bonne terre de jardin, plutôt calcaire
Le boule de neige est un arbuste rustique qui préfère une ombre légère. Il faut éviter les expositions trop brûlantes. Après la floraison taillez l’arbuste en aérant l’intérieur.
Bon à savoir 
On reproche souvent à cet arbuste d’être envahi par les pucerons. Surtout ne  traitez le garde-manger des coccinelles car elles viennent pondre  entre 25  et 50 œufs  sous les feuilles. Après une semaine, les larves dévorent plus de cinquante de pucerons par jour et cela jusqu’à leur extermination. Les  coccinelles adultes migrent alors sur les rosiers

Chèvrefeuille‘Lonicera’
Floraison : du printemps à l’automne suivant les espèces (blanc, jaune, rose, rouge) Hauteur adulte : 3 à 6 m. Sol : ordinaire même calcaire  feuillage caduc sauf pour les variétés au feuillage persistant.
Le chèvrefeuille apprécie la mi-ombre. Il est pratique lorsque la haie est adossée le long d’un grillage car il le couvre en peu de temps Pour qu’il reste jeune, taillez-le après sa floraison en éliminant le vieux bois, ce qui favorisera une nouvelle floraison.
Bon à savoir 
 Les fleurs du chèvrefeuille attirent les insectes butineurs, ainsi ils favorisent la fécondation des arbres fruitiers.  

Hibiscus ‘Hibiscus syriacus’

Floraison : de juillet à septembre ( rose, rouge, blanc, mauve, bleu) Hauteur adulte : 2 à 3 m. Sol : ordinaire, frais, bien drainé, supporte bien le calcaire
L’hibiscus syriacus est l’un des plus beaux arbustes à floraison estivale. Ses fleurs éphémères donnent un air d’exotisme dans une haie.  Plantez-le dans une bonne terre de jardin, en plein soleil  et à l’abri des courants d’air.
Bon à savoir 
Attendez 2 à 3 ans avant de le tailler.

 

Noisetier ‘ Corylus avella’

Floraison : hiver fleur mâle (chaton brun) puis fleur femelle insignifiante (glomérule  rougeâtre). Hauteur adulte :  2 à 5 m suivant les variétés et l’entretien. Sol : ordinaire, acide, neutre, accepte le calcaire
Le noisetier s’adapte partout. Il est monoïque, c’est-à-dire qu'il porte à la fois les fleurs mâles (chatons) et les fleurs femelles. La pollinisation se fait par le vent.
Bon à savoir 
Le noisetier au feuillage pourpre donne d’excellentes noisettes. Pour avoir une meilleure fructification n’hésitez pas à planter plusieurs variétés

 

Les arbustes au fil des saisons

Arbuste à floraison hivernale : laurier tin, mahonia*, noisetier, viburnum bodnantense, jasmin d’hiver, cognassier du japon

Arbustes à floraison printanière : aubépine*, arbre de Judée , berbéris* stenophylla et julianae ,  boule de neige, cornouiller sanguin,  cytise, deutzia, forsythia, genet, groseillier à fleurs, lilas, kerria (corète du Japon) prunus, seringat, spirée, sureau, symphorine, tamaris, weigelia

Arbustes à floraison estivale : buddleia, cotonéaster , escallonia , pyracantha*(buisson ardent), rosier* arbuste, spirée, tamaris d’été

Arbustes à fruits décoratifs :  aubépine, argousier*, cotonéaster, laurier tin, mahonia*, pyracantha*, sorbier des oiseaux, symphorine, viornes

Arbustes mellifères :   acacia*, arbre de Judée, berbéris*, cornouiller, cotonéaster, cytise, érable, groseillier à fleurs, merisier, noisetier, prunellier* , seringat, saule, tamaris, viorne

Arbustes à feuillage persistant : berbéris*, pyracantha*, cotonéaster, éleagnus (olivier de Bohème), escallonia , houx*, laurier tin, troène

Arbustes nicheurs et nourrisseurs :  aubépine*, argousier*, boule de neige, berbéris* stenophylla ou julianae , cornouiller mâle , cotonéaster , pyracantha*, sorbier des oiseaux , sureau noir

*arbuste épineux

PS Cette liste peut être largement complétée par d’autres végétaux    

 

UNE HAIE vivante, facile à vivre  


Voici une petite sélection « coup de cœur » d’une haie d’arbustes rustiques, capable de vous protéger de la vue et des intrus. Très décorative toute l’année avec ses fleurs, son feuillage et ses baies cette haie vivante renferme une multitude d’avantages.

Que dire des « murs verts » uniques en leurs genres qui uniformisent le paysage ? Qu’ils soient persistants ou à aiguilles, je préfère taire leurs noms pour ne pas faire ombrage aux « promos » mis en ligne ou placés en paquets de100 entassés  au bout d’une gondole.  Quelques années plus tard, alignés en rang d’oignon, notre « promo verte »  jaunit, roussit  sous le feu des maladies. Malgré de nombreux soins, engrais, arrosages…Rien n’y fait  la bonne affaire passe à trépas. Bilan de l’opération : perte de temps, dépenses inutiles, non respect de votre environnement et vous êtes toujours aux quatre vents sous l’œil des voisins.
Si vous envisagez de planter ou remplacer votre haie voici une liste d’arbustes faciles à vivre non exhaustives

Haie défensive avec des rosiers arbustes
 J’apprécie particulièrement la gamme des rosiers « Décorosiers ». je les aime car ils sont rarement malades, peu ou pas de pucerons, absence de taches noires (marsonia). Sincèrement j’ai un petit penchant pour Emera qui grimpe à travers les autres arbustes et peuvent monter à plus de 2 M de hauteur si les rameaux trouvent un point d’appui. Ici les fleurs roses surmontent un lonicera nitida à plus 2,50m.  Facile à vivre, il suffit de cisailler le rosier lorsqu’il défleurit. Une nouvelle floraison remonte un mois plus tard. Coup de cœur aussi pour son feuillage semi-persistant, il reste la plupart du temps vert même en hiver. Le rosier Emera permet aux chardonnerets de s’abriter et nicher  dans les branches.

Les Décorosiers rarement malades

Espèces rustiques présentes dans cette haie

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com