Ce n’est plus la fin des haricots

   

Qui sème les haricots à la saint Didier (23 mai) en récoltera de pleins paniers. Sachez qu’il est encore temps d’essayer un dernier semis pour apprécier des filets en octobre.

Les haricots se sèment à partir du mois d’avril (sous abris) ou en pleine terre lorsque le sol est réchauffé (plus de 18 degrés) mais surtout lorsque le risque de gel est écarté. Jusqu’ici la dernière limite des semis était en principe à la mi-juillet pour espérer récolter des haricots vers le 15 septembre.  C’est-à-dire une soixantaine de jours plus tard. Or les temps changent depuis quelques années avec un léger décalage des saisons (peut-être momentanée) avec des automnes plus chauds. Le soleil et la chaleur sont souvent au rendez-vous de septembre à novembre. On peut finalement espérer des haricots frais en octobre.

Les haricots enrichissent le sol
Ils fixent l’azote de l’air avec ses nodosités sur les racines. Les haricots font partie de la famille des fabacées (légumineuses ou papilionacées) comme les pois, les fèves,  le trèfle, la luzerne ou le sainfoin. D’autres plantes ornementales peuvent aussi enrichir le sol comme les lupins et la glycine qui s’adaptent aux sols pauvres et ingrats. Enrichir le sol à moindre frais est utilisé en semant des engrais verts et notamment la magnifique vesce d’hiver aux fleurs de couleur pourpre qui remplace les engrais d’automne  (J’y reviendrai longuement la semaine prochaine avec l’utilisation des engrais verts dans le potager).

Ne pas arroser les haricots
La baisse des nappes phréatique entraine des restrictions ou les suppressions d’arrosages dans certaines régions. Or, il est possible de récolter des haricots verts tendres et sans fils sans le moindre arrosage sous condition que la terre soit légèrement humide. Les haricots germent en moins d’une semaine et partent aussitôt à la recherche d’humidité en profondeur. Si vous arrosez par dessus, les racines restent en surface et deviennent paresseuses incapables de lutter contre le manque d’eau. Par conséquent les haricots sèchent et sont remplis de fils. Pour empêcher l’eau de s’évaporer, rien ne vaut un bon paillage après la levée.

Choisir ses haricots

  • Haricot  mangetout : gousse verte ou jaune, demeure tendre jusqu'à la formation des grains.
  • Haricot filet : gousse fine et droite à cueillir jeune,  goût très fin et savoureux.
  • Haricot extra fin sans fil : associe  les qualités Du haricot « mangetout » et « filet ». Il donne des gousses vertes très fines et droites qui restent tendres sans fil, ni parchemin. Leur saveur est excellente.
  • Haricot à écosser : se consomme en grain à l’état frais ou sec (trop tard pour cette année).


Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com