L'hépiale, le vers de la salade

 

Vos salades s'écroulent les unes après les autres sans savoir pourquoi. Ce n'est pas le manque d'eau ou le maraicher qui sont en cause mais la grignoteuse de racine.

Les premiers dégâts arrivent juste après la plantation des laitues. Souvent la perte est attribuée au manque d'eau ou à une maladie quelconque. Malgré les arrosages copieux l'hécatombe continue. Les unes après les autres, les salades s'écroulent du jour au lendemain. Les 24 salades en motte repiquées depuis 2 semaines s'amenuisent. Les mauvaises langues accusent l'origine des plants qui auraient été infestés par je ne sais quoi ! Rassurez-vous le problème ne vient pas du maraicher mais bien de chez vous.

Que se passe-t-il sous terre ?

Soulevez une salade flétrie avec une motte de terre. Vous pensez sans doute aux taupins, aux vers 'fil de fer', vers gris, une courtilière, un campagnol.... il n'en est rien !

Elle court, elle court la petite chenille, elle se tortille. Qui dit chenille dit papillon ! Faites-vite, elle est agile et cherche à se cacher pour attaquer un autre trophée salade, fraisiers, iris. La bestiole recherchée est une petite chenille blanche à tête rouge noire qui ronge la racine pivotante de la laitue. Son nom hépiale appelé aussi louvette (korscheltellus lupulinus), elle mesure de 30 à 40 mm. Son corps est long et sinueux, parsemé de poils clairs à peine visibles.

La femelle papillon pond en mai-juin

Le papillon pond en mai juin au pied des salades. Neuf jours plus tard, les jeunes chenilles partent à la conquête dans le potager en s'enfonçant à la recherche d'une bonne racine bien fraiche. Une fois la salade pompée, la racine rongée, elle passe rapidement à une autre et ainsi de suite...Une seule chenille est capable de détruire une dizaine de salades en moins d'un mois.

Jusqu'en automne

L'hépiale continuera à fréquenter son garde-manger jusqu'en automne passant d'une parcelle à l'autre jusqu’en hiver. La chenille au corps long parsemé de poils quasi invisible passera la saison froide sous terre jusqu’au printemps.

La chenille se nymphose au printemps

En avril-mai comme toute les lépidoptères, la chenille se nymphose pendant 1 mois puis s'envole en papillon. La femelle ne tardera pas à pondre une nouvelle et une seule génération (ouf).

Attraper les chenilles

Il n'existe aucun produit chimique ou naturel capable d'éliminer le parasite. Rien ! Hormis le ramassage qui peut paraître fastidieux mais très efficace. Dès qu'une salade fane, la chenille est à l'intérieur de la racine. Avec un transplantoir soulevez la salade avec sa motte de terre que vous posez dans une caisse. En principe la chenille est présente. S'il n'y a rien, elle peut être restée plus profondément et elle réapparait par curiosité. Sinon, elle est déjà dans une autre salade (la plus proche) en train de ronger la racine.


Prédateurs
Les étourneaux et les merles en dehors des périodes de cerises. Le rouge -gorge pendant les travaux de jardinage, les nématodes entomopathogène (qui s'attaquent aux insectes) présents dans le sol parasitent la chenille à l'intérieur entrainant sa mort. On trouve dans le commerce des nématodes entomopathogène vendus dans de la poudre d'argile qui se dilue en arrosage pour lutter contre les chenilles de terre.

Pas d'insecticide

L'emploie d'un insecticide du sol contribue à la prolifération de l'hépiale puisqu'on tue par la même occasion ses prédateurs. Alors que pendant le même temps dame papillon vole au-dessus du potager prête à déposer des œufs.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com