Jardiner en retard

 Si le temps pluvieux a perturbé les semis et plantations de printemps, il n’est pas trop tard pour faire son jardin

Il y a plein de raisons pour attaquer un jardin à mi-saison. D’abord existe-t-il vraiment une saison pour démarrer un jardin ? La terre, le jardinage est un éternel recommencement. Il y a toujours quelques chose à semer à planter, transplanter, greffer, couper… surtout n’y voyez pas une contrainte… bien au contraire, il est toujours temps de bien faire pour le peu d’avoir un peu d’huile de coudre à revendre.  
Après l’heure, il encore l’heure si on prend quelques mesures. Avant de remonter les manches sans se démonter le moral, jetons un œil par-dessus le grillage chez le voisin qui a récolté déjà 3 séries de radis et qui depuis peu cueille courges et concombres. A côté on mange du vert et on se bourre de vitamines. Par-dessus le grillage, il y a aussi de petites choses qui devraient vous intéresser car pendant votre absence M. votre voisin a semé un petit carré de laitues et de chicorées. Il est prêt à vous céder quelques plants, vous allez gagner du temps. Quant à ses betteraves rouges, elles sont trop serrées pour devenir grosses. Bref il y a des bons plants à deux fers de bêches de votre jachère.

Jachère
Pendant que votre voisin jardinait, votre pseudo-jardin était en jachère ! Autrefois (avant l’arrivée des engrais chimiques) cette technique était pratiquée par les agriculteurs qui  ne cultivaient pas un champ pour  qu’il  reprenne des forces. Au lieu d’épuiser la terre, et se reconstituait.  Après une année sabbatique,  sans engrais, elle était redevenue généreuse. Vous l’avez compris, si vous avez perdu un peu de temps depuis le printemps, en revanche vous avez regonflé les batteries de votre jardin

 

Bon à savoir

Hérissons. Une famille de hérissons occupe peut-être en toute quiétude l’espace nature. Une hérissonne a éventuellement mis bas 3 à 7 petits. Méfiez-vous lorsque vous retournez un vieux tas de branches, avec des feuilles mortes. La journée, ils se cachent et attendent la tombée de la nuit pour se coltiner une fricassée de limaces. En tout état cause, évitez de brûler les herbes sèches et brindilles. Et si pas inadvertance, vous culbutez le nid douillet d’une petite famille de hérissons. Reconstruisez à plusieurs endroits de petits tas de branches avec quelques feuilles sèches à l’intérieur. Avec un peu de chance, l’hérissonne y retrouvera refuge. Attention aussi aux granulés anti-limaces contenant de la métaldéhyde, ils sont fortement toxiques. 

Mésanges   . Attention avant de remettre la pompe à bras en service, il y a forte chance qu’un couple de mésanges nidifie pour la deuxième fois dans ce merveilleux nichoir. Tendez l’oreille, les oisillons pialent en permanence lorsqu’ils sont encore au nid.

Bonnes herbes Lorsqu’un jardin est laissé à l’abandon pendant toute une saison, certaines plantes en profitent pour monter à graine. Un  thym  dénudé, étiré voir étouffé, il s’est ressemé au pied, d’innombrables jeunes plantes ont levé pendant votre absence.  Sans eau, sans entretien, le jeune plant de thym est prêt à être repiqué. C’est vrai pour le thym mais ça l’est aussi pour les autres plantes livrées à elles-mêmes. Les fleurs aussi n’échappent à cette règle, les bisannuelles comme les pensées, myosotis, giroflées, pâquerettes s’en sont donnés à cœur joies depuis quelques mois. 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com