Kaki

Le plaqueminier ou kaki est cultivé en Israël, Californie, Nouvelle-Zélande, Italie… Depuis peu, sa culture se développe dans le Midi et dans l’Ouest et pourquoi pas dans le nord de la  France.

Pendant la période des fêtes, vous l’avez sans doute aperçu sur les étals. Gros comme une tomate, les kakis sont souvent mélangés avec les fruits et légumes exotiques comme les patates douces,  racines de gingembre, manioc, citrons verts, caramboles, ananas victoria, kumquats, noix de coco…. On peut  penser que ce fruit orange ne pousse pas chez nous et qu’il exige un climat tropical pour murir…Pas du tout ! Il se comporte comme la nèfle (bien de chez nous), réclame une petite gelée pour être consommable. Explication : le kaki ou plaqueminier  est originaire de Chine et du Japon  où  il est aussi cultivé sous un climat parfois rude en hiver.    

Comment le cultiver ?  
Puisqu’il résiste à des températures en-dessous de – 15°C vous pouvez le planter presque partout. Presque… car le plaqueminier réclame un sol légèrement acide (pH de 6 à 6,5) Dans un sol calcaire, il risque de végéter et vous serez amené de lui apporter des anti-chloroses comme pour la vigne.   A la plantation, rien ne vous empêche de faire un très gros trou et de mélanger de la terre de bruyère avec votre terre (jamais pure) complétez avec du compost et du terreau de feuilles. Si votre terre est argileuse et très collante,  drainez le fond du trou avec des gravas (non calcaire), tuiles concassées, graviers grossiers… Pendant l’hiver, l’eau ne doit pas séjourner au niveau des racines.

Quelles variétés choisir ?

Bon à savoir

 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com