Le kalanchoé de Madagascar

Cette plante grasse fleurit une bonne partie de l’hiver à la chaleur d’une pièce lumineuse. Le kalanchoé nécessite très peu d’entretien, c’est la potée idéale pour ceux qui n’ont pas la main verte.

Les kalanchoés font partie des crassulacées, reconnaissables aux feuilles charnues  ce qui dévoilent leurs modes de soins. Ils resplendissent quasi toute l’année mais plus particulièrement pendant la saison grise de l’hiver où ils s’illuminent de chaudes couleurs.

Les kalanchoés fleurissent en hiver
Bien qu’il soit en fleur toute l’année, le kalanchoé est une plante de jours courts, c’est à dire qu’il fleurit naturellement sans artifice en automne et jusqu’à la fin de l’hiver. En dehors de cette période, il est occulté dans le noir complet pendant plus de 12 h chaque jour afin qu’ils émettent des boutons à fleurs. Ensuite la floraison se déroule normalement.

Plante des tropiques
Principalement originaires de l’Ile de Madagascar, les kalanchoés poussent naturellement sous un climat tropical où la durée moyenne minimum du jour est de 11h et au maximum 13h, c’est-à-dire à peine 2 heures sur une année. En  France, la durée du jour minimum est de 8h et 16 h pour les jours les plus longs, soit un écart de 8 heures entre les mois de  décembre et juin. Les plantes réagissent autant à la durée du jour qu’à la température. Les plantes dites « d’appartement » sont particulièrement adaptées à la culture intérieure puisqu’elles bénéficient de la chaleur et de l’éclairage artificiel comme sur les tropiques.

Peu d’eau 
Le kalanchoé est très facile d’entretien pourvu qu’on le laisse sécher entre deux arrosages. Plante succulente, il ne supporte pas les excès d’eau et c’est sans doute son seul défaut. N’arrosez que si la terre est sèche et de préférence avec une eau douce égale à la température de la pièce. Comptez un arrosage tous les 10 à 15 jours en hiver et c’est tout ! Trop arrosé, ses feuilles ramollissent et perdent de la vigueur.  

Un peu d’engrais
Il pourrait quasi se passer d’engrais, mais les couleurs de ses fleurs seront plus vives avec un peu de nourriture une fois par mois en prenant soin cette fois-ci d’arroser légèrement sa motte la veille afin de ne pas brûler ses racines.

Examiner ses fleurs à l’achat
Ses fleurs doivent être encore en début de coloration avec de nombreux boutons pour assurer une très longue floraison de plusieurs semaines jusqu’au mois de mars. La présence de fleurs fanées indique que son cycle de floraison touche à sa fin. Autre critère d’achat, les feuilles sont vertes et fermes sans la moindre trace de maladie (plaques brunes ou un feutrage blanc sur les feuilles). Et surtout interdisez, l’utilisation de bombe lustrante sur la plante qui a la particularité de brûler les fleurs. 

GESTE : Bouturer un kalanchoé

Le bouturage a lieu de préférence au printemps mais peut aussi se pratiquer toute l’année.

  1. - Prélevez une tige de kalanchoé non fleurie et retirez les feuilles du bas

  2. - Piquez les boutures les unes à côté des autres dans une terrine drainée avec des billes d’argiles et remplie avec un terreau « semis et boutures ».

  3. Couvrez la terrines de boutures avec un couvercle transparent que vous maintenez très légèrement humide avec des pulvérisations sur les feuilles sans mouiller le substrat. Soulevez le couvercle quelques minutes une fois par jour pour évacuer la condensation.

Et après 
L’enracinement débute 10à 15 jours plus tard à une température minimum de 20°C.
Retirez le couvercle au bout d’un mois. Puis rempotez les petits kanalanchoés dans de petits pots individuels et les placer à la lumière et à la chaleur.
En mai plantez les kalanchoés dans des jardinières exposées en plein soleil

les variétés les plus courantes 2 euros pièces. Les dahlias issus de vos graines vous auront coûter seulement du temps.

 

   

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com