Kiwi

Le kiwi ‘actinidia chinensis’ est une plante grimpante  semblable à la vigne. Ses fruits très riches en vitamine C se forment sur les pousses annuelles de 2 m de long au maximum. 

Cette liane résiste au gel à condition de protéger le pied avec de la paille ou des fougères si vous habitez dans une région où les hivers sont particulièrement rigoureux. C’est seulement depuis 1970  que le kiwi se cultive vraiment dans nos jardins et ce sont les Néo-Zélandais qui furent les premiers à le commercialiser. S'il existe plusieurs variétés de kiwis, on cultive surtout   la variété  "Hayward",  un fruit dodu qui pèse  jusqu'à 150 g, Sa  chair verte est bien ferme recouvert d’une peau brune et velouté. C’est un fruit de très bonne qualité gustative et qui est apte à la conservation.

Les exigences et la culture

Mâle et femelles
Le kiwi est une plante « dioïque », il est  donc nécessaire de planter un pied mâle pour au moins deux  femelles pour obtenir une bonne production. Mais il existe de nouvelles variétés  « monoïque » qui ont la particularité de posséder sur le même pied des fleurs mâles et des fleurs femelles.
Attention au gel
Si le kiwi résiste aux rigueurs de l'hiver, néanmoins il craint les gelées tardives qui risquent d’endommager les nouvelles pousses et de surcroît   les fleurs. Il est donc conseillé de les planter au soleil,  à l’abri du vent et protégé du gel.. Les kiwis apprécient particulièrement les sols riches en humus restant frais en été.

Entretien
La culture de kiwis ne nécessite peu ou  pas de traitements  car c’est une plante résistante aux maladies. Même s’il s’agit d’une plante exubérante, il faut parfois la laisser sur ses réserves car elle a la fâcheuse manie de s’emballer au détriment de la floraison. Vous devez la faire souffrir pour qu’elle se reproduise.

Taille étape par étape
Elle se pratique comme pour la vigne. Les deux premières années,  on pratique la taille de formation puis à partir de la troisième année, on effectue une taille de fructification

       Les fleurs apparaissent en juin derrière la cinquième feuille des branches secondaires (pousses de l’année). La taille consiste à couper en vert  deux feuilles au-dessus du dernier fruit. Puis pincez toutes les jeunes pousses à deux feuilles. C’est le moment de palisser les branches fructifères sur des fils intermédiaires.
Pendant l’hiver, comme pour la vigne taillez au-dessus de la dernière fructification

 

Le saviez-vous ?

Ne le laissez pas plus d’une semaine dans le bac à légumes du réfrigérateur
Un fruit vert mûrit encore pendant quelques jours à température ambiante.
Il supporte mal la congélation.

 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com