Le noyer: le plus grand arbre fruitier

Il peut mesurer jusqu’à 30 mètres de hauteur, occuper une surface de 80 à 100 m² au sol et vivre 300 ans



Le Noyer, ‘Juglans’ vient du latin "Jovis Glans", (gland de Jupiter). L' arbre majestueux aime prendre son temps pour produire. Il offre ses premières noix à partir de six ans (pour les arbres greffés) mais il faudra patienter encore plusieurs années supplémentaires concernant les noyers issus de semis (comme c'est souvent le cas). Comptez, un minimum de quinze ans pour une véritable récolte et ce pendant 200 ans voir plus. Mais sa véritable fleur de l'âge se situe entre 70 et 100 ans. Puis la production baisse aux fils des décennies sauf les dernières années de vie avant de passer à trépas. Le vieux noyer donne un dernier sursaut avant de s'éteindre pour assurer sa descendance.

 

Rien ne pousse sous un noyer
Les feuilles et les racines contiennent du juglon, une substance toxique qui empêche les autres plantes de s'installer. Sous un noyer, rien ne pousse ou presque. Mieux éviter de planter un arbre fruitier à moins de 10 mètres et aucun cas n'espérez cultiver des légumes à proximité. Le noyer ne convient pas pour les jardins de moins 1000 m².

Le noyer n'aime pas le changement
Il est plus sensible aux maladies (pourridié, bactériose, encre) lorsque l'humidité stagne au pied en hiver dans un terrain inondable. Il ne supporte pas les changements comme par exemple une construction d'un mur à proximité qui entaille ses racines superficielles. Une surélévation du niveau du terrain même partiel favorise l'asphyxie des racines qui ne l'alimentent plus. Il en de même lorsque s'infiltre des eaux brunes chargées de nitrates. Le moindre herbicide répandu au pied perturbe fortement sa croissance. Aucune taille n'est nécessaire pour qu'il fructifie.

Multiplication
Semis, greffage en fente anglaise en avril.

Faire son huile
Les noix sont séchées sur des claies jusqu’aux mois de février mars puis cassées soit mécaniquement, soit manuellement avec une tuile faîtière sur un genou et un maillet en bois. Puis elles sont mondées exclusivement à la main. Pour obtenir 1 litre d'huile, comptez 5 à 6 kg de noix sèches. Une huile vierge est source d'oméga 3 et vitamine E

 

Espèces, variétés intéressantes adaptées au nord de la France

Noyer de semis
⁃ - Juglans regia (noyer commun)
Noyers greffés
- Franquette : Assez vigoureuse, souplesse d'adaptation, débourrement tardif, mise à fruits assez rapide, bonne qualité de cerneaux.
⁃ - Fernor : Vigueur moyenne, débourrement tardif, productivité élevée, mise à fruits rapide, peu sensible à la bactériose. Sa noix de bon calibre, a une très bonne qualité de cerneaux
⁃ - Parisienne : Vigoureuse, débourrement tardif, peu sensible à la bactériose. Fruits de gros calibre.
Noyer à bois
- Juglans nigra ( noyer noir d'Amérique). Accroissement très rapide sur un terrain frais.

Le saviez-vous ?
• Le bois du Noyer est doux, agréablement veiné, il s'emploie pour les meubles.
• Les racines sont utilisées sous le nom de "Ronce de Noyer"
• Se frotter la peau avec des feuille éloigne les insectes piqueurs.
• Les feuilles dans la litière des chats et chiens sont un antiparasite.
• Les feuilles sont antimites.
• Éviter de vous reposer trop longtemps à l'ombre du Noyer
• Un nuciculteur est un cultivateur de noix.
• Le brou de noix sert de teinture pour le bois, vêtement, cheveux.
• La noix est composée de 3 parties : Le brou qui correspond à la chair du fruit, la coque et le cerneau
• Un dicton affirme que « S'il y a des noix, l'hiver sera froid ».

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com