Bien réussir un lit de semence dans une terrine

 

Avant les semis de printemps dans les terrines à la chaleur, il est nécessaire de bien préparer le lit de semence dans la maternité des graines qui bientôt produiront des germes sensibles au substrat.

 

« C'est la faute du vendeur si je rate mes semis ! Ce n'était pas de la bonne graine ! » En êtes vous sûr ? N'y aurait-il pas de petites erreurs de votre part ? Voici une technique facile à respecter pour réussir un semis


Sous la précédente rubrique jardinage, je vous avais expliqué la fabrication d'un terreau semis qui ne coûte rien. La règle des 3 tiers : 1/3 terre de jardin, 1/3 terreau réutilisé, 1/3 compost + une petite dose de sable de rivière pour alléger et drainer le substrat. Passons maintenant au remplissage du terrine (bac de semis) avant le semis.

Quasi tous les contenants sont valables (caisse à poisson, emballage en plastique, moule à gâteau...). Pour notre formule et pour des raisons pratiques choisissez un récipient non percé qui a l'avantage de pouvoir être posé sur le rebord d'une fenêtre sans mettre de l'eau partout. Les terrines percées sont intéressantes à condition de pouvoir les installer dans une serre ou un endroit qui ne craint pas l'humidité. Dans tous les cas, le récipient est l'équivalent d'une cocotte de cuisine ou d'une casserole.

Du plus gros au plus petit

Ici il s'agit d'une terrine non percée, il faut réaliser un drainage sans écoulement avec des éléments grossiers qui sont entre autres les restes après le tamisage de la terre de jardin du compost. Il correspond environ à 1/3 de la hauteur du contenant.

   

Du terreau brut de brut

Ajoutez 2/3 avec du terreau brut, il peut s'agir d'un terreau universel, horticole ou l'ancien terreau des jardinières. Ce terreau ou substrat est d'une granulométrie plus grossière qu'un terreau semis. Dans cette couche les racines puiseront de quoi nourrir les plantules quelques jours après la levée.

   

Tasser une première fois

a ce stade, il faut égaliser et tasser légèrement cette couche pour éviter les montagnes russes et empêcher le terreau semis de descendre inutilement dans la partie basse.

   

Un peu d'eau au fond

Selon l'humidité du mélange, il est nécessaire de verser un peu d'eau sur ces deux premières couches sans pour autant noyer le substrat. Si le terreau est très sec l'eau ne s'infiltre pas aussitôt. Attendez quelques minutes avant de poursuivre la recette.

   


Lit de semence

C'est le summum le fin du fin, le terreau semis fait maison comme ici ou un terreau semis et bouture. C'est la maternité de la semence, elle doit être fine en phase avec la graine pour une belle germination.

   

Prête à semer

La terrine de semis est régulière, aplatie sur toute la surface pour que futurs graines soient toutes assises à la même hauteur. Utilisez une planchette ou la pomme de la main.

   

Bien au chaud

La terrine de semis est prête à recevoir les graines. Si le mélange de terreau était frais au moment de l'élaboration, il est important de la réchauffer la terrine à une température comprise entre 18°C et 20°C avant de recevoir les graines.

   
   

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com