Semis aux petits oignons

Alliacées.   Ils se sèment ou se repiquent dès que la terre sèche en surface dans une terre légère mais et craignent un sol lourd, argileux et compact.
On peut classer dans cette catégorie, les oignons, échalotes, ails (aulx). Néanmoins, certains bulbes sont mis en terre en automne, c’est la cas de l’ail blanc ou violet de même que l’échalote grise. Ils passent l’hiver dehors et résistent très bien aux fortes gelées. Dans une terre humide mieux vaut planter d’autres variétés adaptées à la culture printanière

Culture des oignons
1ère  technique. Culture annuelle. Le semis en ligne se pratique à partir de février lorsque la terre est dite «ressuyée ».   Les graines noirs se sèment sur un sol ferme à peine enterrée, juste recouverte avec de la terre sèche. Lorsque les jeunes plants sont gros comme  la moitié d’un crayon, éclaircissez le semis pour avoir de plus gros bulbes. Vous pouvez aussi repiquer les jeunes plants comme des poireaux. Les oignons apprécient des sols propres sans herbes et sarclés  jusqu’à la récolte. Dans les régions douces, on peut semer les oignons à partir du mois d’août jusqu’au mois d’octobre puis repiqués au printemps.
2ème   technique. Culture bisannuelle. Cette méthode est la plus courante et la plus facile à réaliser. Elle consiste à planter au printemps de petits oignons récoltés à l’automne dernier, on les appelle couramment les oignons de Mulhouse au jaune des Vertus. Les soins sont les mêmes que pour les oignons de semis.
Récolte et conservation : après avoir couché les fanes, les oignons se récoltent par temps sec quinze jours après lorsque les feuilles sont fanées. Par la suite, on peut les laisser plusieurs jours sur la terre même s’il pleut pour que les bulbes s’endurcissent et se conservent mieux pendant l’hiver. S’il le sol est humide en fin de culture pour éviter la pourriture on peut  soulever  légèrement les bulbes. Les oignons se conservent dans un local aéré, ventilé et à l’abri des fortes gelées
Quelques espèces

Oignon d’Egypte (oignon rocambole, oignon bulbifère) est vivace.  Cet oignon perpétuel possède de petites bulbilles au sommet des tiges à la place des graines. A maturité, les tiges plient et cassent pour y déposer la descendance et ainsi de suite. Il se multiplie dès que les bulbilles sont formées.

  • - Oignon Blanc (pour mettre au vinaigre) ou cébette  qui se consomme jeune lorsque l’oignon est à peine formé. 
  • - Oignon rouge (plus doux et plus sucré)

Propriétés : adoucissant, antiscorbutique, antiseptique, antitussif, cardiotonique, cicatrisant, coricide, diurétique, émollient, expectorant, hypoglycémiant, laxatif, révulsif, stimulant.

.Bon à savoir:

  • Ne répandez pas de fumier l’année de la plantation, il favorise la pourriture
  • Attendez au moins 4 ans avant de replanter dans la même parcelle les oignons et plantes de même famille. (échalote, ail, poireau…)
  • Associez aneth ou/et carottes pour éviter la mouche
  • Le tourteau de neem est profitable aux oignons

Éplucher les oignons avec le sourire…
Les cellules des oignons contiennent des substances sulfurées, qui lorsqu’ils entrent en contact avec l'air ambiant se transforment en sulfate d'allyle, un irritant pour l'œil. Plus on coupe l'oignon, plus on rompt les cellules et plus on libère les substances sulfurées. Plus l’oignon est fort, plus il pique les yeux.

Pour ne pas pleurer…
- Utilisez une lame d’un couteau très tranchante pour rompre le moins possible des substances sulfurées.
-Tenez-vous debout le plus éloigné possible de l'oignon.
- Refroidissez les oignons pendant une heure au réfrigérateur ou une quinzaine de minutes au congélateur.
- Epluchez l'oignon sous un filet d'eau froide ou sous une hotte aspirante
- Epluchez dans un sac transparent en plastique
- Mettez une boulette de pain sur l’extrémité du couteau.
- Bouchez-vous le nez avec une pince à linge ou un mouchoir en papier.

 

 

 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com