Un baobab au bureau

   

Le pachira aquatica est capable de vivre avec peu de lumière et rester sans une goutte d'eau pendant plusieurs mois et repartir de plus belle.


J'ai vu un châtaignier de Guyane (nom commun) ressuscité après 6 mois sans la moindre goutte d'eau. Une plante tressée qui avait subit un orage de grêles sur la terrasse en septembre. Les feuilles hachées, le tronc marqué par les impacts, il faisait triste mine et il s'en est fallu de peu qu'il aille rejoindre le tas de compost. Dernière chance, la tête est rabattue au-dessus de la tresse. Il est resté dans un coin de bureau sans eau dans la pénombre. Il est reparti en mars, avec de petites feuilles à la cime. Une verre d'eau au pied et il est resté pendant 2 mois dans la pénombre à poursuivre son rétablissement. En mai, le pachira aquatica retrouve l'extérieur placé à l'ombre et a continué à se développer avec cette fois-ci des arrosages hebdomadaires et un peu d'engrais. Il a passé l'été dehors et aujourd'hui il est en pleine forme.

Une plante verte pour tous
Il est très à la mode actuellement, on le voit partout en petite taille dans de superbes caches pots en zinc. Le plus spectaculaire est lorsqu’il est présenté avec son tronc tressé, ce qui lui donne une forme très originale. Ses feuilles palmées mesurent 30 cm composées de plusieurs folioles. En dépit qu’il s’agisse d’un arbre de zones marécageuses donc très humides, il résiste très bien à la sécheresse grâce à son tronc renflé à la base qui lui sert de réserve d’eau et de nourriture. Si vous avec plutôt la main lourde concernant les arrosages de vos plantes vertes, il est judicieux de surélever le pot sur des billes d’argiles de façon à augmenter le tôt d’hygrométrie sans noyer les racines. Le châtaignier de Guyane convient très bien à ceux qui n’ont pas la main verte. C’est la plante verte idéale pour un bureau chauffé la journée et frais la nuit et les week-ends. Dans une véranda non chauffé (+ 5 °Cl), le pachira se comportera comme un pacha. Plante non toxique, il peut convenir dans une école où les plantes sont parfois abandonnées pendant les vacances scolaires. De plus il n'est pas toxique !

 

 

 

Bon à savoir
⁃ Le pachira peut fleurir à n’importe quelle époque de l’année. Ses fleurs éphémères de couleur crème sont très parfumées
⁃ Éloignez le pot d’un radiateur qui risque de brûler ou dessécher les feuilles.
⁃ Les feuilles apprécient l’humidité, pulvérisez de l’eau non calcaire le plus souvent possible surtout dans les pièces surchauffées. L’humidité sur les feuilles empêche les acariens de se reproduire.
⁃ Il supporte l’ombre mais préfère la lumière (évitez les rayons directs du soleil)
⁃ Le pachira ne se ramifie pas, pensez à couper les tiges pour qu’il soit plus touffu
⁃ Si la température est fraîche pendant l’hiver, laissez sécher la motte en surface.
⁃ Il se rempote au printemps comme toutes les plantes vertes.
⁃ Apportez-lui un engrais plante verte à partir du mois de mars et jusqu’en octobre. Le reste du temps le pachira fait ses réserves dans son tronc.

Bouturer un pachira, un cas d'école
Prélevez une tête de 10 cm. Conservez une seule grande feuille. Coupez sous un nœud. Supprimez les feuilles sauf le bourgeon terminal. Piquez la bouture dans du terreau semis. Enfermez la bouture sous une bouteille en plastique ou un sac. Placez le pot à la lumière température 20°C. Retirez la bouteille lorsque les feuilles se développent.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com