Les palmiers les plus résistants au froid

# PALMERAIE - Dans le nord de la France, il est possible de cultiver des palmiers en pleine terre ou en bacs pour  les variétés les plus fragiles comme le phœnix 

Nul besoin d’habiter le sud de la France pour rêver sous un palmier. Dans les régions plus froides comme la notre, il est possible de profiter de se mettre à l’ombre d’un palmier. La principale exigence de les planter dans une terre qui ne retiennent pas l’eau en hiver. Le plus commun des palmiers est sans aucun doute le trachycarpus fortunei ou chamaerops excelsa mais plus connu sous les noms communs de Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin, Palmier de Chusan. 
C’est l’un des plus rustique des palmiers car en pleine terre il résiste à – 18°C et – 12°C en bac exposé au soleil ou mi-ombre, à l’abri des courants d’air
L’été comme la plupart de ses congénères, il apprécie les arrosages fréquents (dans le sud de la France, des tuyaux sont placés au pied des palmiers pour alimenter les racines en eau). Le chamaerops se dégarnit au fur et à mesure qu'il grandit formant un stipe (faux tronc). Il peut atteindre 5 à 6 m.

Bon à savoir.
En Chine, on utilise la très résistante fibre récoltée sur les stipes pour fabriquer des balais, des brosses, des paillassons, des cordes et des vêtements imperméables. Les stipes eux-mêmes, très résistants à l’humidité, servent également de poteaux

Quand et comment planter un palmier
Les palmiers se plantent dans un sol riche au printemps lorsque la terre commence à  se réchauffer. Une plantation en automne est trop dangereuses pour ses racines car elles n’ont pas le temps de se développer avant l’hiver et risquent de geler. Le palmier aime être bien entouré par d’autres arbres ou entre 4 murs qui l’abrite des vents froids et courants d’air. A partir du mois d’avril jusqu’en août apporter un engrais organique riche en azote à libération lente de type engrais gazon ou bambou.  N’apportez pas d’engrais sur une terre sèche, arrosez copieusement la veille pour imbiber la motte.
.
 L’hiver, vous pouvez emmitoufler le tronc avec de la paille ou des couvertures. Resserrez la houppette lorsqu’il fait très froid.

Les palmiers résistants au froid  
- Jusqu’à – 10°C    Phoenix canariensis,   Sabal bermudana,  Sabal palmetto, Washingtonia filifera, Trachycarpus latisectus, trachycarpus martianus…
- Jusqu’à – 12°C    Butia capitata, Butia eriospatha,  Chamaerops humilis, Phoenix dactylifera,    Phoenix theophrastii, Trithrinax campestris
- Jusqu’à  – 15°C  Jubaea chilensis,    Sabal minor, Trachycarpus nanus
- Jusqu’à  – 18°C  Trachycarpus fortunei Trachycarpus takil,  Trachycarpus wagnerianus
- Jusqu’à  – 20°C  Nannorrhops ritchieana, Rhapidophyllum hystrix

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com