PLANTER UN ARBUSTE PERSISTANT

Inutile d’attendre la sainte Catherine pour planter des conifères et arbustes persistants… C’est maintenant la meilleure époque pour réussir vos plantations. La terre est encore chaude, profitez-en avant l’hiver.

C’est la bonne époque pour planter des conifères, lauriers, elaegnus ebbingei, houx, cotonéaster, aucuba, buis, laurier tin,  fusains…. Or aujourd’hui, la majorité de ces arbustes sont cultivés et  vendus en conteneur (pot  plastique). Voici la bonne marche à suivre pour réussir une plantation d’arbustes

Préparer l’arbuste
Immergez  le conteneur dans une bassine d’eau jusqu’à disparition des bulles d’air. Cette opération est importante car une motte sèche mise en terre a énormément de mal à se réhydrater par la suite. Elle flotte comme un morceau de bois sur l’eau !  Si vous avez des difficultés pour sortir la motte du contenant, découpez le plastique. Incisez sur 3 ou  4 endroits de bas en haut les racines. Certaine plante ont un enracinement puissant et forme un « chignon racinaire ». Les racines tournent en rond et s’entrelacent. Cette habitude, la plante peut la conserver après la plantation. Elle pousse avec difficulté et est incapable de puiser la nourriture à proximité. Autre inconvénient, à cause du mauvais enracinement, l’arbuste  bouge au vent, le moindre coup de vent et les jeunes radicelles sont sectionnées avant même de se développer.

Faire son trou
il doit être au moins égal à 2 ou 3 fois le volume du conteneur. C’est-à-dire 40 cm de profondeur (2 fers de bêche) et au moins 60cm de diamètre. Il est judicieux de faire un trou carré toujours pour empêcher les racines de tourner en rond surtout si la terre est compacte dans le secteur.   Apportez 10 litres de terreau mélangé à la terre. Le terreau pur ne doit pas être en contact direct avec les racines. L’arbuste a obligation de s’habituer à son nouvel environnement. Complétez votre mélange avec une poignée (1 bol)  engrais organique spécial « arbuste d’ornement ».

Plantation
L’arbuste ne doit pas être trop enterré. Il doit se retrouver exactement dans les mêmes conditions lorsqu’il était cultivé en pot. Aidez-vous du manche de la bêche pour régler la hauteur. Ajoutez votre mélange de terre sous la motte. Rebouchez le trou en prenant soin de tasser au fur et mesure. Une fois terminé, arrangez-vous pour faire une large cuvette autoutr du pied sur 50 cm de diamètre. Arrosez copieusement, valeur 10 à 20 litres d’eau suivant la force de l’arbuste. 

Et après…
Cet hiver, le temps travaille pour vous, l’arbuste bénéficiera des intempéries, inutile de l’arroser. Si le printemps est sec, arrosez-le copieusement une nouvelle fois et surtout paillez le pied pour empêcher l’herbe de pousser et conserver l’humidité.  Vidéo

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com