Plantes d'appartement

Pour que vos plantes soient éclatantes, respirent la santé et ne vivotent plus dans un coin… il faut les comprendre !!!

 

« Existe-il des plantes d’appartements ? » Vous allez me répondre : « Evidemment ! ».  Cette question vous parait sans doute idiote puisque les magasins regorgent de ficus, scheffleras, crotons, philodendrons, dracaenas, cordyline, aralias…ou bien encore des bégonias, cyclamens, poinsettias, dipladenias, saintpaulias amaryllis… pour citer les plus courantes. Vous allez me dire « Où est le problème ? »  Simplement, on a pour habitude de dire « plantes d’appartements » alors qu’il s’agit d’arbres ou arbustes que l’on a mis à l’intérieur, dans une pièce de  la maison ou dans un bureau. Il ne faudrait pas oublier que ce sont des plantes issues des forêts tropicales chaudes ou subtropicales très humides où vivent encore plusieurs centaines d’espèces  à l’hectare.C’est ici que les botanistes voyageurs prélèvent des plantes et nous les envoient, dans nos appartements. N’allez pas croire que l’on déshabille Paul pour habiller Jacques. Non ce sont les horticulteurs  qui sous leurs serres chauffées, humidifiées et éclairées reproduisent, multiplient, bouturent, sèment et cultivent les plantes issues de l’autre monde. Ils reproduisent un climat tropical voir subtropical.

L’origine des plantes 
Un ficus élastica (caoutchouc), très répandu dans les années 60  est un arbre originaire de l’Inde où il atteint 30 m de haut. Certains philodendrons  grimpent dans les arbres de l’Amérique centrale  pour atteindre plusieurs dizaines de mètres. D’autres plantes   vivent aux pieds des arbres dans une atmosphère très confinée on y rencontre les calathéas, marantas, pépéromias, nephrolepis (fougères). Il y a aussi celles qui se plaisent les pieds dans l’eau (cypérus) alors que d’autres sont accrochées dans les arbres (comme le gui), ce sont les plantes  épiphytes, nous tombons sous le charme de nombreuses variétés d’orchidées.

Les 10 commandements pour avoir de belles plantes  

  1. Lumière naturelle : Elle doit être tamisée,  installez les pots près d’une fenêtre ou  une baie vitrée derrière un voilage si elles sont exposées en plein soleil car il risquerait de brûler le feuillage.
  2. Lumière artificielle : Compensez l’absence de lumière avec des lampes « basse tension » à ampoules dichroïques.  
  3. L’eau : les arrosages dépendent de l’espèce de la plante mais surtout  de la température de la pièce. Faites légèrement sécher le terreau entre deux arrosages.
  4. Température : En règle générale entre 15°C et 22°C, on peut cultiver d’innombrables plantes.
  5. Humidité : Il faut une hygrométrie élevée. Si  votre appartement est très sec, pulvérisez une eau de pluie  -  sur et sous  - le feuillage au moins une fois par jour. Augmentez localement l’humidité en plaçant des récipients d’eau à proximité des plantes ou posez un bol d’eau sur le terreau. Dans les appartements chauffés par le sol, utilisez de préférence des bacs à réserve d’eau.
  6. Bonne compagnie : les plantes supportent rarement de rester seules, rassemblez-les dans le même bac, elles pourront recréer un microclimat confiné.
  7. Mauvaises compagnies : les feuilles sont  attaquées par les acariens lorsqu’il  y a un manque d’hygrométrie, pulvérisez de l’eau de pluie sur les plantes. Les pucerons préfèrent  les jeunes et tendres pousses, évitez les engrais trop riches en azote.  Les cochenilles se collent  partout et rendre les feuilles poisseuses, mieux vaut se séparer de la plante et brûlez les parties atteintes.
  8. Engrais : une plante est un être vivant, elle a besoin de se nourrir, apportez lui de l’engrais sans exagération  car mieux vaut diminuer par deux les doses prescrites sur les paquets et en donner plus souvent.
  9. Air : Aérez les plantes mais évitez les courants d’air. A partir du mois mai, elles aiment prendre l’air à l’extérieur.
  10. Rempotage : il a lieu au printemps lorsque les plantes le demandent. Les racines passent par-dessous ou par-dessus., rempotez-les dans un plus grand pot (2 tailles au-dessus) ou dans les bacs retirez un peu de terreau en surface et remplacez-le  avec du nouveau.     

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com