Protéger les plantes sensibles au froid

   

Les plantes vivaces ne sont pas toutes logées à la même enseigne, certaines sont plus frileuses que d'autres. Elles doivent être rhabillées avant l'hiver.

 

Rassurez-vous, vous vous ruinerez pas avec leurs manteaux. Une petite couverture suffit en cas de gelées en-dessous de – 5°C. Rien à voir avec le canular qui circule actuellement sur les roseaux sociaux annonçant un hiver le plus rigoureux du siècle. Il n'empêche que le bon jardinier aime faire des économies et conserver ses plantes d'une année sur l'autre. Voici plusieurs protections sans frais ou presque.

Grillage à poules. Il s'agit d'un abri aérien efficace jusqu'à – 10 °C pour protégée des plantes à feuillage persistant gélif ( phormium, fougère, bananier...) Encerclez avec du grillage à poule et comblez avec de la paille agricole.

Voile d'hivernage. Après avoir rabattu les fuchsias, chiffonnez un voile d'hivernage de telle manière qu'il soit gonflé sur 20 cm. Le volume d'air isole contre le froid. Facile à installer il se retire en très peu de temps.

Feuilles mortes ; Elles protègent et enrichissent le sol en humus en même temps. N'utilisez pas les feuilles de noyer qui secrètent un substance toxique (juglone) nuisible aux autres plantes.

Autoprotection. Ce sont les plantes qui elle-même rabattent les feuilles sur leur souche pour les protéger. Le gunnera a certes besoin d'un petit coup de main pour assurer sa protection. Coiffez la souche avec ses feuilles la tige en haut maintenues avec des copeaux de bois ou du BRF (bois raméal fragmenté).

Au pot de terre. Valable pour les arums, un pot retourné avec des feuilles mortes à l'intérieur protèle les arums des grosses gelées. Avec en prime au printemps un réchauffement du sol qui permet aux arums de fleurir plus tôt.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com