Plantes grimpantes

Un affreux grillage, des tôles rouillées, un mur en bâton… vous polluent le paysage ! Alors qu’il suffit de s’en servir comme support pour faire grimper des plantes. Laquelle choisir ?

L’ampélopsis, vigne vierge
La vigne vierge est le meilleur couvre mur car elle s’accroche seule grâce à de petites ventouses  Contrairement à une idée reçue, elle n’abîme pas les murs. Mieux encore, elle absorbe l’humidité. Seul inconvénient,  elle pèche de sa vivacité et coure sur les toits si on la laisse faire.
Exposition : plein soleil ou mi-ombre
Sol : bien drainé et peu humide l’hiver,  supporte le calcaire

Bignone, Campsis
Cette plante grimpante vigoureuse possède des crampons pour s’accrocher mais demande parfois à être palissée. Avec ses grandes fleurs en forme de trompette rouge, orange ou jaune, la bignone  donne une touche méridionale à votre mur pendant l’été.
Exposition : plein soleil  sinon elle fleurit difficilement
Sol : elle pousse partout mais une terre riche en humus est très bénéfique.

Clématite au pied d’un rosier grimpant.
L’association est intéressante car la clématite s’accroche sur le rosier grimpant palissé le long d’un mur.  Plantez les clématites en même temps que le rosiers grimpant !
Exposition : Soleil ou mi-ombre
Sol : évitez le calcaire, apportez de l’humus

Wistéria,  Glycine
C’est la reine des grimpantes avec ses longues grappes pendantes. Très volubile, la glycine s’enroule autour d’un support, prévoyez une belle armature pour la faire grimper
Exposition : plein soleil
Sol : évitez le calcaire et l’humidité mais surtout ne l’enrichissez pas trop car elle fera de la feuille au détriment des fleurs.

Hortensia grimpant, hydrangea petiolaris
Comme pour le lierre, l’hortensia émet des crampons pour grimper le long d’un mur exposé à l’ombre. Ses fleurs blanches s’épanouissent à partir du mois de juin jusqu’en août
Sol : il aime une terre riche en humus et supporte le calcaire, sans humidité l’hiver
Exposition : ombre ou mi-ombre

Lierre,  Hedera
Si les espèces sauvages sont très envahissantes, il existe de très nombreuses variétés faciles à maîtriser. Laissez-vous tenter par les variétés à feuillage coloré comme  ‘Glacier’, ‘Elegantissima, ‘Golheart’, ‘Colchica’, Dentata Variegata’…  ou par les feuillages dentelés…
Sol : Il se plait partout pour le peu que la terre soit légèrement calcaire et fraîche
Exposition : ombre ou mi-ombre

Chèvrefeuille
Le chèvrefeuille ne doit pas être planté près d’un mur blanc exposé en plein midi. Mieux vaut l’installer mi-ombre. Utilisez le chèvrefeuille comme cache-misère, un vilain poteau, une descente gouttière, un hangar agricole, …

 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com