Potrager économique

Le potager alimente le porte-monnaie

Le printemps sera riche et florissant si dès maintenant vous labourez votre terre, coupez les bordures, retirez les herbes sèches… bref  relevez les manches et vous mettrez du beurre dans les épinards.

Il est bien évident si la terre est gelée ou enneigée, il est préférable d’attendre des jours plus propices pour préparer le potager. Quoiqu’il en soit, il ne faut jamais s’énerver dans le potager, il est toujours temps de bien faire. « Mieux vaut ne rien faire que de mal faire » ! Dans le potager, il y a deux écoles, il y a ceux qui labourent leur terre sur une vingtaine de centimètres et ceux qui travaillent le sol en surface sans jamais la retourner. Les deux méthodes sont très respectables, l’essentiel est de ne pas brutaliser la terre.

Bêcher  la terre
A cette époque de l’année, mieux vaut bêcher à petite motte avec une fourche bêche. Si la terre est argileuse et détrempée, attendez encore quelques jours avant de la retourner. Sinon, elle restera compact et sera difficile à travailler toute l’année. Lorsqu’on retourne sa terre, il est important de retirer au fur et à mesure  les racines de chiendent et liseron. Sachez perdre du temps pour en gagner plus tard. Bécher… n’est pas une course de vitesse. Si vous êtes débutant, ne bêchez pas plus d’une heure par jour, le temps que votre corps s’habitue à cet effort.

Ne pas retourner la terre
La grelinette est un outil de 3 à 5 dents qui  est une alternative écologique à la bêche. Son utilisation est simple, il suffit d’enfoncer les dents dans la terre et baisser les bras. Il n’y a pas de flexion du dos donc aucune raison d’avoir « mal au dos ». La grelinette ou équivalent était jusqu’ici difficile à trouver mais depuis peu on la trouve dans les jardineries

Semis sous abris
Il est encore trop tôt pour semer et planter les légumes mais rien ne vous empêche de tenter un semis de laitue et de radis. Choisissez un endroit abrité du nord, le long d’un mur par exemple pour y jeter quelques graines. Protégez votre semis sous un tunnel. Mais attention, cet abri vous demandera un suivi, aération, doublage en cas de fortes gelées… Autre technique, couvrez vos semis sous un châssis en verre.

Evitez les herbicides
On ne pas faire vivre et faire mourir en même temps. Si le désherbage chimique tue les herbes dans un premier temps, il  contribue à la prolifération des herbes les plus résistantes comme la prêle par exemple. D’autres plantes (framboisiers…) jaunissent au contact des herbicides..

Rien ne se perd
La sortie de l’hiver génère de nombreux déchets verts difficiles à composter sauf si vous possédez un broyeur de végétaux. Il permet d’être en règle car il est très souvent interdit de faire du feu dans un jardin en ville comme à la campagne. Le broyeur  de végétaux va réduire les déchets en petits morceaux faciles à composter lorsqu’ils seront mélangés avec les tontes de gazon. On obtient aussi du mulch qui servira à  pailler les mêmes arbustes. Rien ne se perd !

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com