Salade d'hiver

On peut récolter des salades en hiver sans construire une serre chauffée. Un simple voile d’hivernage peut suffire pour continuer à manger du « vert » à une époque ou les prix flambent.

Commençons par protéger les rescapées de l’automne comme la rustique chicorée scarole "Ronde  verte à cœur plein"  qui  supporte le froid grâce à ses feuilles  épaisses. Non seulement elle blanchit facilement mais elle est aussi excellente cuite en salade au lard.   La chicorée italienne à feuilles rouges "Di Chiogga" passe facilement l’hiver dehors. Une variété  populaire en Italie à pomme ronde ressemble à une laitue. Très décorative, elle se  colore de rouge foncé dès les premières gelées.

Les plus costauds  
Laitue pommée  ‘Val d’orge’ résistante au froid, c’est la meilleure salade d’hiver. Elle se  sème à partir de juillet et jusqu’en octobre (dernier délais) en ligne ou à la volée. Elle se repique 1 à 2 mois plus tard en rangs distants de 25 à 30cm. On peut également éclaircir sur place sans jamais la repiquer. Cette technique est intéressante pour manger la jeune salade. Avec une protection, on peut la récolter jusqu’en mars.
Autres espèces intéressantes

Protéger les chicorées scaroles contre la gelée

Endive d’intérieur
Arrachez les racines fin octobre début novembre.  Coupez les feuilles à 3 cm du collet et les racines entre 15 et 20 cm. Mettez un peu terre ou terreau dans le fond des caisses. Dressez  les racines les unes à côté des autres. Glissez la terre  entre les racines. Arrosez copieusement. Couvrez avec une bâche noire la  variété « Zoom » car es chicons se forment sans être recouverte de terre. Entreposez les caisses à la chaleur d’une cave ou d’un sous-sol  

Les pissenlits aussi…
Ils abondent aux bords des routes,  dans les pâtures, les champs de luzerne... Ils bravent le potager, le gazon, le verger, les massifs de fleurs, les allées...   Sur une pelouse, au lieu de pulvériser un désherbant sélectif contre "l'indésirable" pissenlit,  prenez un grand couteau pour sortir les racines. Mais attention ! N’allez pas arracher des racines qui poussent le long d'une route fréquentée. Victimes de la pollution (métaux lourds, oxyde de carbone, désherbants...), ils sont impropres à la consommation. Ramassez les pissenlits que sous l'autorisation du propriétaire du champ. Il est préférable de cultiver le pissenlit à ‘cœur plein amélioré’ ou le ‘vert de Montagny amélioré’. C'est tellement facile !
Après avoir arraché les racines, faites des bottes de  10. Coupez les feuilles à 1à 2 cm au-dessus du collet.  Installez les racines dans l’obscurité (cave ou caisse)  C’est le même principe que pour le forçage des endives.

 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com