Semez une pelouse pas à pas

Le début du printemps est une précieuse période pour implanter un semis d'une nouvelle pelouse. Une opération simple, qui demande toutefois une préparation soigneuse pour obtenir une moquette verte.

Dans les champs actuellement, les agriculteurs s’affairent avec leurs semoirs. Une période cruciale pour réussir les semis de printemps. Dès que la terre ne colle plus aux pneus du tracteur, les semoirs tracent des sillons d'orges, maïs, betteraves et ray-grass (herbage). Jardiniers aussi, ne manquez pas l'implantation d'une pelouse au jardin. Maintenant, tout est réuni pour alimenter la tondeuse en herbe cet été.

 

 

 

 

 

1) Utilisez une motobineuse avec des fraises dites «  labour » pour travailler le sol sur 10 à15 cm de profondeur et pas plus. L'essentiel est d'affiner la terre régulièrement pour éviter les trous et les bosses.

2) Répandez une poignée au m² de fumure de fond. Choisissez un engrais gazon organique dont son action est lente et progressive. Il sera efficace plusieurs mois.
3) Une à plusieurs journées plus tard lorsque la terre est essuyée (elle ne colle plus aux chaussures), crochetez la terre avec une griffe en surface pour briser les mottes et retirer les racines, herbes indésirables ainsi que les cailloux. Renouvelez l'opération plusieurs fois à plusieurs jours d'intervalle si les mottes persistent.
4) Tracez un sillon de 2 à 3 cm de profondeur pour délimiter la future pelouse. Utilisez un cordeau pour les lignes droites et un tuyau d'arrosage pour les courbes.
5) Semez généreusement les graines au fond du sillon pour que le jeune semis constitue une barrière contre les arbustes, massifs et allées. Les courbes douces facilitent les futurs passages de la tondeuse.
6) Ensemencez le terrain en procédant par plusieurs étapes en séparant la surface en 2 ou 4 parties égales afin de répandre la même quantité de graines au m². Pour plus de sécurité, divisez aussi le sac de semence avec une réserve de graines pour les possibles ratés.
7) Griffez en long, en large et en travers la surface du sol pour mélanger et couvrir les graines.
8) Tassez fortement le lit semence avec un rouleau. Le terrain est suffisamment compacté lorsque les chaussures ne marquent plus
9) Si le semis est effectué au printemps dans de bonnes contions par temps sec suivi d'une période pluvieuse, l'arrosage n'est pas nécessaire car les graines toueront suffisamment d'humidité au fond pour s'abreuver les semaines et mois à venir.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com