Semis en terrine

Pour avoir des légumes de bonne heure et des fleurs à profusion sans débourser des fortunes, il faut s’y prendre maintenant. Seul impératif, vous devez posséder un rebord de fenêtre, une baie vitrée ou une véranda….

Il est encore trop tôt pour semer les légumes et fleurs annuelles à l’extérieur. A moins de posséder une serre chauffée, il est inimaginable de semer tomates, concombres, courgettes, melons, poivrons, le risque de gelées est trop important. Néanmoins, les horticulteurs et maraichers sèment, bouturent et repiquent depuis plusieurs semaines dans leurs serres chauffées. Leurs métiers (de plus en plus difficile) est d’amener les jeunes plants en temps et en heure, le jour J, c’est-à-dire après les gelées (avril-mai).  Sans faire de concurrence à la profession, vous pouvez avancer les pendules en pratiquant le semis en terrine.   
Inutile de casser sa tirelire pour avoir une bonne terrine, il suffit de détourner des emballages en plastique ou en polystyrène pour trouver le récipient  adéquat. Plus sophistiqués, vous trouverez dans le commerce des kits complets, genres « mini-serres » pour semer à l’intérieur. Dans tous les cas la terrine doit avoir une  profondeur de 8 à 15 cm, peu importe sa surface, l’essentiel est de l’enfermer sous un couvercle transparent.   Autrefois les terrines étaient en terre cuite mais elles avaient l’inconvénient de conserver les sels sur les parois. Les matériaux d’aujourd’hui sont  nettement peux ou pas onéreux  et plus sains.

 Semez une terrine

  1. Percez  la terrine au fond puis déposez un lit de graviers ou billes d’argiles, ils serviront de drainage
  2. Remplissez la terrine avec un terreau semis. Surtout n’employez pas d’autres terreaux (géraniums, plantes vertes, universels…) trop riches, ils risquent de  brûler les jeunes racines après la levée. Tassez légèrement le substrat avec une planchette.
  3.  Semez vos graines très claires pour éviter la fonte du semis. Cette petite pourriture est due à un champignon microscopique qui se déclare lorsque les jeunes plantes sont trop serrées.
  4. Tassez une nouvelle fois le semis de façon que les graines soient plaquées au terreau.
  5. Pulvérisez la surface du semis avec de l’eau tiède.
  6. Couvrez la terrine avec un capuchon, couvercle en plastique ou feuille en verre. Maintenez fermé jusqu’à la levée, en principe, il n’est pas nécessaire d’arroser pendant ce temps.
  7. Lorsque les plantules commencent à sortir, aérez légèrement pour évacuer la condensation. 
  8. Une fois les jeunes plants développés, c’est-à-dire au bout de 3 à 4 semaines, repiquez-les un à un en godets,  plaques alvéolées. Vous pouvez aussi repiquer 2 fois les plantes pour qu’elles soient plus fortes lorsque vous les mettrez en terre.

Semis en godet de tourbe de cucurbitacées (potiron, courgette, concombre…)
Les cucurbitacées lèvent très vite à la chaleur. Conservez les jeunes plants à la chaleur avant de les installer dans le jardin. Les pots en tourbe se dégradent après la mise en terre.

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com