SEMIS ET BOUTURE EN JANVIER


Multiplication. Il faut de la chaleur et beaucoup de lumière pour réussir des semis et boutures en hiver. Ces deux conditions demandent un petit investissement dans le matériel.

 
Si vous tentez des boutures de géraniums ou de fuchsias  en cette période de l’année, vous devez vous résoudre à le faire à l’intérieur. Il en est de même pour les semis de fleurs annuelles (bégonias, sauges, agératums, impatiens…) ou les tomates, aubergines, poivrons. La principale difficulté pour réussir de telles opérations avant l’heure est le manque de lumière naturelle. En cette période de l’année les jours sont trop courts pour hâter les cultures.  Si la chaleur intérieure permet de faire lever des graines, au bout de quelques jours les jeunes plantes s’étiolent par manque de lumière naturelle. Les tiges sont très fines et ne supportent pas le poids des feuilles. Une semaine plus tard, les jeunes plantules s’écroulent et pourrissent. L’éclairage artificiel de vos lampes pour pallier au manque de lumière naturelle. Néanmoins, vous avez la possibilité de rallonger les journées en éclairant vos semis et boutures avec une lampe spéciale horticole.   

Eclairer les semis et boutures
La solution est d’éclairer avec une ou plusieurs lampes de croissance à  Led « rouge et bleue » 15W. La différence avec une lampe d’éclairage classique, elle produit les meilleurs lumières du spectre pour stimuler la croissance des plantes. Dans le noir complet, vous pourriez cultiver des plantes comme à l’extérieur. La lampe est conçue  pour éclairer vos plantes à l’intérieur 12 heures par jour comme si vous les cultiviez à partir du mois de mai sous un joli soleil. Cette même lampe permet de réussir des fleurs et légumes qui habituellement se sèment à partir du mois de mars à condition de bénéficier d’une serre, un châssis chaud ou une véranda. Semer ou bouturer plus tôt au printemps permet d’augmenter le nombre de fleurs et légumes sans se ruiner

 

Faites chauffer les plantes
A l’intérieur, il est facile d’atteindre 20°C pour faire lever  nos plantes. Mais une salle à manger, un salon ou une cuisine n’est pas une serre. Toutefois, vous avez la possibilité de semer ou bouturer dans une mini-serre chauffante avec une petite résistante électrique de 12W.  Economique, cette même mini-serre est conçue pour conserver la chaleur grâce à un couvercle translucide qui  garde la chaleur à l’intérieur. Munie d’un thermostat, elle maintient 20°C, une température idéale pour une  levée régulière.
Si vous bénéficiez d’une serre, véranda non chauffée, couche froide ou tunnel. Vous pouvez investir des câbles chauffants électriques résistants à l’eau. Ils s’installent en serpentin  sur une tablette sous vos plantes. Ils sont disponibles sous différentes longueurs.

- 4,30 m  pour une surface de 0,40 m²  à  chauffer (25W)

- 6 m pour une surface de  0,80 m² à chauffer  (50W)

- 10m pour une surface de 1,60 m² à chauffer (100W)

- 25m pour une surface de 4,50 m² à chauffer (320W)

D’autres matériaux sont disponibles pour maintenir la chaleur. Ce sont les « dessous chauffants » (15W à 42W) pour des surfaces inférieures à 25 cm² et des « tapis chauffants » (65W à 300W) pour des surfaces de 30 cm² à 200 cm² 

Faites des économies de chauffage
Installez un thermostat pour réguler la température de façon que résistances s’arrêtent de chauffer lorsque la température est atteinte. Et surtout, montez un petit tunnel par-dessus pour conserver la chaleur à l’intérieur. 

Référence produit: 'Propagateur modèle bas' - 'Groeilamp' - 'Mini-serre de chambre'


Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com