Soigner ses rosiers en été

La vie en rose.  Les rosiers aussi en perdent leur latin !  Selon les variétés, ils ont fleuri ce printemps 2011, 2 à 3 semaines plus tôt par rapport aux autres années.  Après cette première floraison, nous allons mettre tout en œuvre pour qu’ils refleurissent avec autant de générosité.


Si dans un premier temps les rosiers profitent d’un printemps chaud (pas toujours) et sec. Ils bénéficient d’une floraison exceptionnellement avancée. Le revers de la médaille, ils perdent déjà leurs pétales avant même d’attaquer l’été. Saison décalée oblige, il va falloir les bichonner pour qu’ils repartent de plus belle dans les semaines à venir. Sortez vos sécateurs, il y a de la coupe dans l’air….


TAILLER LES ROSIERS REMONTANTS
Coupez les fleurs au fur et à mesure qu’elles fanent, de nouveaux boutons remontent aussitôt (sauf pour les variétés non remontantes).  Ne fatiguez pas inutilement les rosiers récemment  plantés,  il est plus sage de rabattre l’ensemble des rameaux  de moitié. Cette petite période de repos favorise une nouvelle percée de bourgeons. 


PALISSEZ LES ROSIERS GRIMPANTS
Comme pour les rosiers buissons et polyanthas, coupez de moitié les rameaux défleuris. Profitez-en pour palisser les nouveaux rameaux qui poussent violemment à la base du rosier, ils vont permettre de renouveler les charpentières âgées de plus de 2 ans. 
COUPEZ LES GOURMANDS
Des églantiers démarrent sous la greffe. Les feuilles sont plus claires et possèdent 7 pétioles. Ils vivent au détriment du rosier lui-même. Ils sont souvent présents à cause d’une mauvaise reprise ou endommagé par le gel l’hiver dernier. C’est souvent le cas des rosiers tiges et pleureurs. Dans tous les cas, il est préférable de les supprimer sauf si vous destinez ces églantiers à de futurs porte-greffes.


FAUT-IL ARROSER ?
Comme tous les arbres et arbustes, les rosiers réclament une bonne pluie. Avec les restrictions d’eau, évitez de la gaspiller. Arrosez les végétaux de préférence qui ont été planté cette année et impérativement le soir. Inutile d’arroser tous les jours car vous faites plus de mal que de bien. Vos plantes deviennent paresseuses. Les racines ne puisent plus l’humidité en profondeur et se contentent d’absorber l’eau en surface. Pourquoi faire des racines alors que tout est à porter de radicelles ! Dans le nord de la France, nous ne sommes pas habitués à ce genre d’épisode de longue sécheresse. Dans le Midi, lors des plantations, les jardiniers glissent un tuyau de drainage sous les racines qui ressort au pied de l’arbre. Il suffit de verser l’eau d’arrosage dans le tuyau pour humidifier la partie inférieure. Toujours pour faire des économies d’eau, paillez le pied de vos rosiers avec différents paillages (sauf écorces de pin).
 N’apportez pas d’engrais pendant la sécheresse, vous risquez de brûler les racines. Attendez le milieu de l’été pour épandre sur un sol humide un engrais organique spécial rosier.


MALADIES ET INSECTES SUR ROSIERS
Rouille : Ce champignon apparaît sur les feuilles en se couvrant de pustules de couleur rouille (d’où son nom). La chaleur accentue cette maladie.  Pulvérisez une décoction de prêles.
Oïdium (blanc) : Les jeunes pousses sont recouvertes  d’un feutrage blanc. Ce champignon est provoqué par des journées chaudes  de 15°C à 30°C et des nuits froides (ce fut le cas au printemps). Pulvérisez une décoction de prêles.
Marsonia (maladie de la tache noire) : Les feuilles sont maculées de taches noires, les feuilles jaunissent puis tombent. Humidité et chaleur favorisent le marsonia. Ramassez  les feuilles tombées. Pulvérisez une décoction de prêles.
Acariens : Décoloration du feuillage. Ils apparaissent lorsque le temps est sec et chaud. Paillez le pied des rosiers pour conserver l’humidité.
Cétoine : Ce sont des coléoptères verts métallisés qui rongent le cœur des boutons. Sans grandes conséquences pour la vie du rosier.
Pucerons : Ils sucent les jeunes pousses.  Un coup de jet d’eau suffit. Déposez des larves de coccinelles récupérées sur d’autres arbustes (sureau, seringat…)   

BON A SAVOIR

  • Ne confondez pas rosier « remontant » et rosier grimpant. Il fleurit du printemps jusqu’aux gelées. Un  rosier  « non remontants »  fleurit une seule fois.
  • Les roses rouges brûlent facilement en plein soleil.

 

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com